RDC : Le projet de promotion de nutrition à assise communautaire par Caritas Congo Asbl lancé à Kapolowe et Kasenga avec le financement de l’Unicef

Report
from Caritas
Published on 08 Mar 2016 View Original

Kinshasa, le 08 mars 2016 (caritasdev.cd) : Après Lubumbashi, dans la province du Haut-Katanga, dans le Sud-est de la RD Congo, le projet de promotion de la nutrition à assise communautaire été lancé par Caritas Congo Asbl dans les deux autres parties de cette circonscription administrative, à savoir les Zones de santé de Kapolowe et Kasenga. Ce lancement s’est déroulé dernièrement sous diverses formations qui ont été programmées pour la circonstance. Ce projet est dénommé « Projet de promotion de la nutrition à assise communautaire dans les Zones de santé (ZS) de Kapolowe et Kasenga, dans le Haut-Katanga », rapporte caritasdev.cd

La première de ces formations a concerné les prestataires au nombre de 60. Parmi ceux-ci on a compté 3 membres de l’Equipe cadre de la ZS, 2 du Bureau Diocésain des Œuvres Médicales (catholiques) ou BDOM Lubumbashi et 55 infirmiers et médecins. Ceux-ci sont venus des centres et postes de santé. Une ZS compte 13 aires de santé. Ladite formation a été donnée par le Programme National de Nutrition (Pronanut) au niveau du pays, le Pronanut provincial et Caritas Congo Asbl, assistés par l’Unicef, qui a financé ce projet. Les thèmes abordés ont porté sur l’alimentation du nourrisson et du jeune enfant, sur la dynamisation de la consultation préscolaire et la nutrition à assise communautaire. Dans cette dernière l’on retrouve la prévention de la malnutrition chronique chez les enfants de 0 à 23 mois, soit un total de 1.000 jours.

En assurant cette formation, Caritas Congo Asbl, le Bureau central de la ZS et le BDOM Lubumbashi sont entrés dans l’organisation de la communauté selon l’esprit du projet. Caritas Congo Asbl, à travers ses deux agents ayant effectué le déplacement depuis Kinshasa, est entrée en contact avec divers partenaires de terrain. Ces agents sont Mme Sandra SENGA Belanza et monsieur Hubert DIAMFU, respectivement Superviseur et également Superviseur du Programme Nutrition. Ces partenaires de terrain ont été le chef de secteurs de la Lufira, le chef de localités et le chef de villages et quartiers, et ce dans le but de les informer sur l’importance du projet dans leur milieu respectif.

Des relais communautaires pour 5 aires de santé

Après ce plaidoyer, l’élection des relais communautaires ou Reco est par la suite intervenue. Il s’agit de 60 Reco qui ont été désignés pour les 5 aires de santé. Ces Reco ont été formés dans ces domaines : la nutrition à assise communautaire, l’alimentation du nourrisson et du jeune enfant, le dépistage et le référencement de cas de malnutrition aigüe sévère et la sensibilisation en matière de consultation préscolaire redynamisée. Les Reco ont par la suite procédé au dénombrement des groupes que le projet a ciblés, à savoir : les enfants de 0 à 23 mois, les femmes enceintes et les femmes allaitantes, et ce dans le but de disposer des statistiques fiables. Aussi ce travail a-t-il été élargi à diverses autres couches de la population. A Kasenga également l’ensemble de tout ce travail a été mené. Ce travail a consisté dans la formation de 59 prestataires, l’élection et la formation de 108 Reco, la dynamisation et la formation de 108 membres de Cellules d’animation communautaire ainsi que de 26 membres du Comité de Développement de l’Aire de Santé (CODESA) de 13 aires de santé.

Diagnostic communautaire de la malnutrition

Les nutritionnistes de la Caritas Congo Asbl Sandra SENGA Belanza et Hubert DIAMFU, ceux du BDOM et de la ZS ainsi que le CODESA et les Reco ont procédé à un diagnostic pour se faire une idée sur les causes de la malnutrition dans ce milieu. Ils ont cherché à les situer sur les plans individuel (causes directes), du ménage (causes sous-jacentes) et de la société (causes fondamentales). Le travail a été effectué au niveau de 11 focus-groups ayant réuni des femmes enceintes, des femmes allaitantes, les maris des femmes enceintes, les grands-mères et les tradi-praticiens.

Plan local de lutte contre la malnutrition

Un plan local de lutte contre la malnutrition a été élaboré par les Reco, le CODESA, assistés par les nutritionnistes des BDOM Lubumbashi et Kilwa-Kasenga, de la ZS et de la Caritas Congo Asbl. Ce plan comporte les activités à mener, les résultats attendus, les ressources (matérielles, humaines et financières), la période de temps et les responsables de suivi.

Identification des recettes à base d’aliments locaux

L’équipe descendue sur terrain et les deux agents de la Caritas Congo Asbl ont procédé à l’identification des recettes à base d’aliments locaux. Ceci dans le but de vulgariser à travers les séances de démonstration culinaire de recettes pour une alimentation de complément adéquate destinées à des enfants de 6 à 23 mois. Le projet a également réalisé les enquêtes sur les Connaissances, attitudes et pratiques (CAP initiales) des mères sur la malnutrition dans les 2 ZS. Pour le moment, le Pronanut est en train de dépouiller et analyser ces enquêtes. Les résultats seront publiés ultérieurement.

JOSEPH KIALA