DR Congo + 1 more

RDC : Le HCR préoccupé par les conditions de vie des déplacés de Buta

Source
Posted
Originally published
Par Le Potentiel

Le Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) est préoccupé, par les conditions de vie des réfugiés congolais provenant du Soudan et aujourd'hui installés à Buta. C'est ce qui explique la mission effectuée, du 8 au 16 mai, par les responsables du HCR à Buta en province Orientale.

Le Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) se dit préoccupé, par le retour des réfugiés congolais venant du Soudan installés depuis quelque temps à Buta, au Nord de Kisangani.

La déclaration a été faite, lors d'une mission effectuée du 8 au 16 mai 2007 dans la province Orientale, par les responsables de cet organisme humanitaire, rapporte Radio Okapi.

Selon la source, le HCR a procédé au recensement de ces Congolais autrefois exilés au Sud du Soudan, et rentrés en République démocratique du Congo depuis juin 2006.

Pour l'administrateur de gestion de données du HCR, M. Roger Pierre Panze, cette opération lui a permis de connaître avec exactitude, le nombre de nouveaux réfugiés encore présents à Buta et d'identifier le projet de réinsertion social vers lequel ils doivent être orientés pour leur survie.

DE NOUVEAUX CAS

A la question relative au nombre de nouveaux-venus, Pierre Panze a indiqué : « Nous avons répertorié pour le moment 312 personnes, dont 277 sont sur place dans les villages environnants. Toutefois, il nous a été rapporté que d'autres personnes seraient reparties au Soudan, parmi lesquelles dix sont décédées, et soixante-onze parties dans leurs affaires toujours au Soudan. Mais, de part et d'autres localités environnantes, nous avons des informations mais, entre-temps, nous sommes en train de former des groupes de personnes par types d'activité. Il s'agit des groupes de culture maraîchère, commerce, couture, groupe de fabricants de jus, de savons, huile de table, boulangerie, pâtisserie et le courtage ».

Par ailleurs, l'administrateur a, en outre, fait savoir que son organisme est confronté au problème de transport pour acheminer de l'aide alimentaire aux déplacés installés à Buta, notamment dix tonnes de vivres, don du Programme alimentaire mondial (PAM).

Pour rappel, depuis la fin des élections en octobre 2006, plusieurs Congolais vivant dans les pays limitrophes de la RDC ont décidé de retourner dans leur pays natal.

A titre illustratif, on cite, les réfugiés de Tanzanie et de Zambie. Cependant, les autorités congolaises et le HCR ne doivent pas perdre de vue que le plus grand problème pour ces Congolais, s'appelle l'hébergement et leur réinsertion.

Car, pour ne prendre que le cas des rapatriés de Zambie, il y en a qui, jusqu'à présent n'ont pas encore trouvé de logements.

SYLVAIN KAPUYA