RDC : Le Coordonnateur Jean-Baudouin Lipembu de la Caritas Basankusu déplore la pauvreté croissante de la population après des catastrophes restées sans réponse

Report
from Caritas
Published on 12 Sep 2016 View Original

Kinshasa, le 12 septembre 2016 (caritasdev.cd) : Monsieur Jean-Baudouin LIPEMBU, Coordonnateur de la Caritas-Développement Basankusu, tire la sonnette d’alarme sur la situation actuelle de pauvreté croissante de la population dans ce diocèse situé dans le Nord ouest de la RD Congo. Cette pauvreté, selon monsieur J.-B. LIPEMBU, qui a livré l’information à caritasdev.cd ce 8 septembre 2016 à Kinshasa, a été aggravée par l’apparition des chocs des catastrophes naturelles, rapporte caritasdev.cd Le Coordonnateur de la Caritas Basankusu a cité parmi ces catastrophes les inondations à répétition, les feux de brousse avec perte de cultures en champ, le vents violents qui ont causé d’ importants dégâts matériels, etc. Monsieur Jean-Baudouin LIPEMBU a aussi déploré l’enclavement du diocèse de Basankusu, qui est dépourvu de routes pouvant permettre à la population d’évacuer sa production agricole.

Catastrophes sans réponse de la communauté nationale et internationale

« Cette population se limite à une vente locale de ce qu’elle produit et cela l’empêche d’améliorer son revenu », a indiqué le Coordonnateur de la Caritas Basankusu. Celui-ci a précisé que toutes ces catastrophes survenues dans le diocèse de Basankusu sont restées sans réponse à ce jour de la part de la communauté tant nationale qu’internationale.

Expérience d’une coordination au sein de la Caritas

Monsieur Jean-Badouin LIPEMBU a débuté à la Caritas Basankusu en supervisant le BDD et en assurant la Coordination de ladite Caritas. Ce fut en date du 1er avril 2009 sur décision de l’Evêque du lieu, Son Exc. Mgr Joseph MOKOBE Ndjoku. En août 2016, monsieur Jean-Baudouin LIPEMBU se vit retirer la direction du BDD Basankusu, pour qu’il puisse se consacrer à la coordination de la Caritas diocésaine, comme l’a voulu le Pasteur de Basankusu. A ce jour, après 7 ans de coordination à la tête de la Caritas Basankusu, une des difficultés connues est la lenteur dans l’effectivité de l’intégration, qui pourtant fut décidée par Mgr Joseph MOKOBE. Le Prélat avait lancé le processus en la matière depuis 2005, afin que la Caritas évolue désormais dans le mode de gestion d’une structure intégrée. Le Coordonnateur Jean-Baudouin LIPEMBU reconnait que comme ce fut un processus l’appropriation n’a pas été assumée par tous. Aujourd’hui, la Caritas Basankusu Asbl est une structure intégrée avec ses Statuts qui ont comme motivation l’intégration et l’articulation.

Moins de partenaires d’appui

Cette Caritas compte cependant moins de partenaires d’appui par rapport aux défis auxquels fait face le diocèse de Basankusu. Ces partenaires hésitent de venir travailler au diocèse de Basankusu à cause du coût logistique lié à la non-accessibilité de certaines paroisses en tout au nombre de 20, dont certaines connaissent un niveau de vulnérabilité très élevé. La Caritas Basankusu fait aussi face à l’instabilité du personnel, avec des agents plus liés aux projets.

Programmes actuels de la Caritas Basankusu

Actuellement, cette Caritas réalise le programme de veille et de réponse humanitaire d’urgence ainsi que le programme de dynamique communautaire dans les 8 Zones de santé du diocèse. Le programme de veille et de réponse humanitaire d’urgence couvre tout le diocèse. Il est mené en collaboration avec la Caritas Belgique, avec l’appui financier de l’Unicef . Ce programme a démarré effectivement en février 2016 et sa fin est prévue en septembre de cette année en cours. Le programme de dynamique communautaire dans les 8 Zones de santé du diocèse est assuré par la Caritas Basankusu Asbl en partenariat avec la Caritas Congo Asbl. Il a débuté en juillet 2016 pour une année de durée avec possibilité de prolongation. Il a pour but l’amélioration de la couverture vaccinale par la récupération des enfants de moins de 11 mois et les femmes enceintes non vaccinés. Son financement a été accordé par Gavi à travers Sanru.

A l’actif de la coordination avec monsieur Jean-Baudouin LIPEMBU

Durant les sept années de direction de la Caritas Basankusu sous l’actuel Coordonnateur a été mis en route le processus de l’effectivité de l’intégration des Bureaux Caritas Diocésains, Diocésains de Développement et des Œuvres Médicales Catholiques. Ceci avec l’appui et l’implication de Son Exc. Mgr l’Evêque de Basankusu, à travers l’Abbé Roger Norbert EFOELE, Vicaire judiciaire et modérateur de la Caritas Basankusu, qui a élaboré ses textes de base (Statuts, manuel des procédures, Règlement d’Ordre interieur). Ces textes de base ont été validés ad experimentum par Mgr l’Evêque. Avec l’intégration, les ressources de la Caritas Basankusu Asbl sont mises en commun pour la réalisation des objectifs de la structure. Ce faisant, toute l’équipe devient attentive aux difficultés de chacun des Bureaux. Le chemin est parcouru ensemble dans la recherche des solutions en comité de gestion de la Caritas Basankusu Asbl. Depuis son accession à ce poste de Coordonnateur de la Caritas Basankusu, monsieur Jean-Baudouin, avec l’implication de Mgr Joseph MOKOBE, appuyé par tous ses collaborateurs, a activement travaillé pour la départementalisation des Bureaux de développement en cinq départements, qui sont la structuration, la production, la transformation, l’évacuation et la commercialisation ainsi que les thèmes transversaux. Il s’en est suivi la consolidation du réseau Caritas par l’installation des comités paroissiaux comprenant un président, trois animateurs de santé, de solidarité et partage ainsi que de développement, tous sont placés sous la supervision du Curé de la paroisse. Caritas Basankusu, par le travail de sa coordination, se sent dans le réseau Caritas Congo et tout ce qu’elle a réalisé lui est venu comme projets dont la mise en œuvre a été un processus mené avec la Caritas Congo Asbl.

Autres projets de 2009 à 2015

Il sied de souligner que de 2009 à 2015, la Caritas Basankusu a réalisé d’autres projets avec la Caritas Belgique et la fondation Albilar d’Espagne. Cette Caritas a aussi élaboré le plan de développement de Bolomba en collaboration avec Pnud et des micros projets communautaires. Ces derniers ont été réalisés avec l’appui de la Caritas Belgique. Un autre projet mené en ce temps-là fut le programme du Fonds de développement local avec le Programme d’ appui à la conservation de l’écosystème du bassin du Congo et l’organisme néerlandais SNV, à travers la Caritas de la Province ecclésiastique de Mbandaka.

JOSEPH KIALA