DR Congo + 1 more

RDC : Le chef de la MONUC rencontre des ex-combattants rwandais

Source
Posted
Originally published
Origin
View original
19 janvier 2010 - Lors d'une tournée qu'il effectue actuellement dans l'Est de la République démocratique du Congo (RDC), le Représentant spécial du Secrétaire général dans ce pays, Alan Doss, a rencontré des ex-combattants rwandais qui ont rejoint le programme de démobilisation des Nations Unies.

Dans la province du Nord Kivu, M. Doss a rencontré ces ex-combattants des Forces démocratiques de Libération du Rwanda (FDLR) et leurs familles, sortis récemment de manière volontaire de la forêt grâce aux efforts de l'équipe du programme de Désarmement, démobilisation, rapatriement, réintégration et réinsertion (DDRRR) de la Mission de l'Organisation des Nations Unies en République démocratique du Congo (MONUC). Ces ex-combattants sont actuellement en transit dans le camp DDRRR de Goma, la capitale du Nord Kivu, dans l'attente de leur retour imminent au Rwanda.

Ils ont expliqué au Représentant spécial que la fatigue de longues années d'errance et la pression actuelle soutenue mise sur les combattants FDLR pour qu'ils déposent les armes et rentrent dans leur pays ainsi que la sensibilisation du DDRRR étaient à l'origine de leur décision. Selon eux, nombreux sont les combattants qui souhaitent désarmer mais la difficulté est de plus en plus grande pour les combattants de déserter des rangs des FDLR, en raison de la surveillance renforcée du commandement.

Alan Doss leur a assuré que la MONUC n'épargnerait aucun effort pour continuer de faciliter l'accès au DDRRR aux combattants qui souhaitent désarmer et à leurs dépendants. Le programme DDRRR a permis le rapatriement volontaire de plus de 1.500 ex-combattants FDLR et de plus de 2.000 de leurs dépendants en 2009. Si l'on ajoute ces chiffres à ceux des civils rwandais qui ont été rapatriés par le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) au cours de la même période ? près de 15.000 ? quelque 18.500 Rwandais sont rentrés dans leur pays au cours de l'année dernière.

Le Représentant spécial effectue une tournée dans l'Est de la RDC depuis le samedi 16 janvier, pour faire le point sur la situation sécuritaire et humanitaire sur le terrain, et discuter des modalités de mise en oeuvre de la résolution 1906 du Conseil de sécurité.

Au début de sa tournée dans le Nord-Kivu, il s'est entretenu avec le gouverneur de province, la Facilitation internationale, les équipes civiles et militaires de la MONUC basées à Goma, ainsi que les agences et fonds des Nations Unies et les organisations non gouvernementales humanitaires oeuvrant dans cette province.

Il a également survolé les zones atteintes par l'éruption du volcan Nyamulariga afin de se rendre compte, avec un expert, de l'évolution de la situation.

La protection des civils, et les moyens de la renforcer dans le contexte de l'opération Amani Leo étaient au coeur des entretiens d'Alan Doss avec ses interlocuteurs à Goma. Des mesures ont été prises afin d'assurer que, dans la mise en oeuvre de cette opération, les aspects liés à la protection soient pleinement conformes aux dispositions de la résolution 1906.