DR Congo

RDC: La Communauté internationale apporte son soutien à la Commission de Pacification de l'Ituri

par Isabelle Abric
Le Représentant spécial du Secrétaire Général des Nations Unies pour la RDC, M. Namanga Ngongi, a accompagné le 14 avril à Bunia, une délégation de diplomates composée des cinq pays membres permanents (Chine, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Russie), de trois pays membres non permanents (Angola, Cameroun, Guinée), du Conseil de Sécurité ainsi que de la Belgique. La délégation est venue assurer les participants à la Commission de la Pacification de l'Ituri (CPI) du soutien de la communauté internationale.

Au cours de la séance spéciale organisée à cette occasion, M. Ngongi a rappelé à l'assistance l'intérêt continu du Secrétaire Général, M. Kofi Annan, à la situation en Ituri et son engagement ferme à soutenir ce processus jusqu'au bout. Il a ensuite salué la création des nouvelles institutions transitoires pour gérer l'Ituri en attendant la mise en place d'institutions définitives. « La MONUC », a-t-il dit, « est solidaire avec vous dans l'effort de pacification, et je peux vous assurer de son engagement à travailler avec vous main dans la main ».

L'ambassadeur d'Angola a, pour sa part, salué la déclaration du président ougandais, Yoweri Musevevi, de retirer ses troupes de l'Ituri à la date du 24 avril 2003. Reconnaissant la guerre comme un facteur de désunion et de destruction, il a encouragé « les fils de l'Ituri dans le processus de réconciliation ».

L'ambassadeur des Etats-Unis d'Amérique a déclaré: « Votre travail est un exemple qui doit servir tout le pays pendant la période de transition » avant de leur donner des assurances au nom de la communauté internationale « de les accompagner tout au long du processus ».

Cette journée marquait surtout la clôture des travaux de la CPI, commencés le 4 avril 2003, sous la présidence du Représentant spécial adjoint du Secrétaire Général de l'ONU, M. Behrooz Sadry.

En dépit de sérieuses divergences et complications procédurales, les 177 participants ont élu à la majorité des voix le Coordinateur principal de l'Organe exécutif intérimaire, M. Emmanuel Leku Apuobo de Mambasa ainsi que ses quatre adjoints respectivement des territoires Irumu, Mahagi, Djugu et Aru assurant ainsi la représentation de toute l'Ituri.

Enfin la déclaration de la Commission de Pacification de l'Ituri a été adoptée par acclamation, réaffirmant son « engagement sincère en faveur de la pacification réelle et durable en Ituri, qui passe nécessairement par la réconciliation, franche et sincère, entre toutes les communautés » et réitérant sa « ferme volonté d'appliquer les décisions issues de la CPI ».

En cette mémorable journée, M. Sadry a déclaré, avant d'annoncer officiellement la fin des travaux par un dernier coup de maillet sur la table, : « Nous espérons que vous allez établir un suivi pour le mécanisme qui vient d'être mis sur pied. Le futur de ce mécanisme est entre vos mains ».