DR Congo

RDC : iMMAP/DFS COVID-19 Situation Analysis (février 2021)

Format
Analysis
Source
Posted
Originally published

Attachments

● Aperçu épidémiologique : Depuis le début de la pandémie en mars 2020, la République Démocratique du Congo a enregistré un total de 25 961 personnes contaminées par le virus de COVID-19. Parmi elles, on dénombre 707 personnes décédées. En février 2021, le pays est toujours dans la phase 3 de l'épidémie (des flambées localisées commencent à fusionner, un ou plusieurs cas ou décès surviennent en dehors de la transmission connue, plusieurs générations dans les chaînes de transmission, des cas sont détectés parmi les cas de maladie respiratoire aiguë sévère), et ce depuis le 19 mai 2020 (AU 15/12/2020, AU 19/05/2020, AU 12/05/2020). Sur les 26 provinces du pays, 23 sont touchées par le virus. Kinshasa reste le foyer principal de l’épidémie avec 75.39% (19 574) des cas, suivie du Nord-Kivu avec 6.02% (1564) et du Kongo-Central avec 5,84% (1517) des cas. Le pays a effectué à ce jour 128 156 tests (Gouvernement de RDC 28/02/2021).

Toutefois, il est à noter que même si le décompte officiel des cas et des décès en Afrique est relativement faible avec environ 3,8 millions de cas confirmés et 100 000 décès, les chiffres réels sont probablement beaucoup plus élevés. Bien que la jeunesse de la population (souvent rurale) du continent (l'Africain médian a 18 ans, moins de la moitié de l'âge de l'Européen moyen) a supposément aidé celui-ci à réduire les effets néfastes de la pandémie, les faibles taux de dépistage mettent en doute la fiabilité des chiffres officiels face à la réalité des contaminations probablement plus élevées (NewStateman 22/08/2021). Le constat est le même pour la RDC qui connaît de surcroît une grève des agents chargés du recensement des cas.

● Mesures d’endiguement et de prévention : Le Ministre de la Santé a déclaré officiellement l’épidémie le 10 mars 2020 et a annoncé une série de mesures nationales pour y répondre. Au mois de février 2021, le risque d’une résurgence est présent et se matérialise par l’augmentation du nombre de cas enregistrés depuis le début du mois d’octobre 2020, avec une hausse notable au milieu du mois de décembre. Face à cette situation, le gouvernement a imposé, à partir du 18 décembre 2021 , un couvre-feu de 21 heures à 5 heures dans toute la RDC (Gouvernement de RDC). Depuis le début de la riposte, le gouvernement travaille avec l’appui de l’OMS et d’autres partenaires pour l'amélioration de ses capacités de surveillance et la prise en charge des patients.

Le 5 février 2021, l’Alliance Mondiale pour le vaccin (GAVI) a annoncé que la RDC faisait partie du premier groupe des pays à recevoir des vaccins par l’intermédiaire du programme COVAX. COVAX est l’initiative mondiale visant à garantir un accès rapide et équitable aux vaccins contre la COVID-19 à tous les pays, quel que soit leur niveau de revenu. Ce dispositif cherche à accélérer l’accès aux outils de lutte contre la COVID-19 (Accélérateur ACT) et est co-dirigé par CEPI, GAVI et l’OMS, en partenariat avec les fabricants de vaccins des pays développés et en développement, l’UNICEF et la Banque mondiale. (ZoomEco 06/02/2021).