DR Congo

RDC: Communiqué du Comité International d'Accompagnement de la Transition (CIAT)

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
1. Le CIAT prend acte de la décision conjointe des deux chambres du Parlement de prolonger la période de la transition de six mois à compter du 1e juillet 2005, renouvelables une seule fois, afin de permettre l'organisation d'élections libres, démocratiques et transparentes. Il note que cette décision a été prise en conformité avec les dispositions pertinentes de l'Accord Global et Inclusif et avec l'article 196 de la Constitution de la transition.

2. Le CIAT estime que cette prolongation doit aller de pair avec une plus grande efficacité et célérité des institutions de la transition, afin que le calendrier électoral proposé par la Commission Electorale Indépendante (CEI), et dont le Parlement a pris acte, puisse être scrupuleusement respecté. Ceci permettra de préserver la confiance de la population dans le processus électoral. Le CIAT espère également que l'évaluation en cours aboutira à une nette accélération du processus.

3. A cet égard, le CIAT félicite la CEI du lancement ce lundi 20 juin de l'opération d'identification et d'enrôlement des électeurs dans la ville de Kinshasa. Cette opération marque le début effectif des opérations électorales. Par ailleurs, il tient à encourager le début des travaux d'élaboration du texte de loi électorale.

4. Le CIAT souhaite lancer un appel aux Congolaises et Congolais à se présenter dans les bureaux d'inscription de la CEI afin de retirer leurs cartes d'électeurs au fur et à mesure o=F9 ceux-ci seront ouverts. Il souhaite de même réitérer avec force son appel au calme et à la sérénité. Il convient que tous s'abstiennent de tout acte et de tout langage qui mettraient en péril les opérations d'enrôlement électoral. Il appelle en outre les forces chargées de la sécurisation des opérations d'enrôlement et du maintien de l'ordre public en général, à faire preuve de patriotisme et d'esprit républicain dans la conduite de leurs missions.

5. Le CIAT appelle également le Gouvernement de la Transition à poursuivre et accélérer les efforts entrepris ces derniers mois dans le domaine de l'intégration de l'armée et de la réforme de la police (y compris dans le recensement des effectifs et la régularisation du paiement des soldes et des primes), ainsi que dans la mise en oeuvre du Plan National de Désarmement, Démobilisation et Réinsertion (PNDDR), pour laquelle la communauté internationale a mis à disposition des fonds considérables.

6. Le CIAT est composé des cinq pays-membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies (Chine, Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie), de l'Afrique du Sud, de l'Angola, de la Belgique, du Canada, du Gabon, de la Zambie, de l'Union africaine (Commission et présidence), de l'Union européenne (Commission et présidence) et de la MONUC.

Fait à Kinshasa, le 21 juin 2005