DR Congo

RDC : 100 nouveaux bénéficiaires de l’amnistie libérés à Kinshasa

Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Cent nouveaux bénéficiaires de la loi d’amnistie pour faits insurrectionnels, faits de guerre et infractions politiques ont été libérés mercredi 30 avril. C’est la deuxième vague de libérations des amnistiés. La première avait concerné 50 personnes le 21 avril dernier. Ce groupe de nouveaux amnistiés est notamment constitué des éléments de l’ex-rébellion du M23, de l’ARP de Faustin Munene, du GALCD d’Honoré Ngbanda et les assaillants de la résidence du chef de l’Etat, du Bundu dia Kongo, des Bakata Katanga, de « l’Impérium » de Diomi Ndongala et du groupe A7 de Roger Lumbala et John Tshibangu.
Parmi ces amnistiés, on compte également le député Muhindo Nzangi qui a été condamné en août dernier à trois an de prison ferme pour atteinte à la sûreté de l’Etat.

Le porte-parole du gouvernement, Lambert Mende a invité les autres personnes qui doivent bénéficier de l’amnistie à la patience.

«Le gouvernement voudrait rassurer les uns et les autres quant au fait que ce travail se poursuivra sans coup férir et il va s’atteler sur une période de six mois prenant cours au jour de la promulgation de la loi d’amnistie le 11 février dernier», a-t-il fait savoir.

Lambert Mende a assuré que les listes d’autres amnistiés continueront d’être publiées au fur et à mesure que les actes d’engagement des personnes éligibles parviendront au gouvernement à travers le ministère de la Justice et des Droits humains.

«Le gouvernement congolais invite donc tous les Congolais, candidats au bénéfice à la loi d’amnistie à ne pas se laisser manipuler par ceux qui, contre tout évidence, s’évertuent à répandre le pessimisme et les doutes en semant les doutes sur la volonté du gouvernement d’appliquer pleinement la loi d’amnistie sans limite, sans trafic et discrimination», a-t-il indiqué.

La ministre de la Justice, Wivine Mumba Matipa a déjà publié une liste de 271 bénéficiaires de la loi d’amnistie.

La Mission des Nations unies en RDC (Monusco) s’était dit prête à soutenir le processus de retour des bénéficiaires de cette loi chez eux. Le représentant spécial adjoint du secrétaire général des Nations unies, le général Abdallah Wafi, l’a affirmé mercredi 23 avril à Kinshasa au cours d’une séance de travail avec le coordonnateur du mécanisme national de suivi de l’accord-cadre d’Addis-Abeba, François Mwamba.

Radio Okapi
Copyright Radio Okapi