DR Congo

RD Congo/Sud-Kivu : La MONUC rend hommage à Didace Namujimbo à Bukavu

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original
Tom Tshibangu / MONUC

La MONUC a rendu hommage, ce lundi 24 novembre 2008, à Didace Namujimbo, journaliste à Radio Okapi, assassiné le 21 novembre dernier à Bukavu dans la province du Sud Kivu. C'est dans les locaux de la MONUC à Bukavu, ville o=F9 travaillait Didace pour le compte de Radio Okapi, que s'est déroulée tôt ce matin une cérémonie d'hommage avant la messe d'actions de grâces.

A l'enterrement, les différents orateurs ont tous souhaité voir les auteurs du crime arrêtés et traduits devant la justice. Surtout, ils ont émis le voeu de voir la paix revenir dans cette partie orientale du pays.

Didace a été un chevalier de la paix des temps modernes arraché à cet idéal par les ennemis de la paix, a déclaré Alpha Sow, directeur régional de la MONUC, qui parlait au nom du Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies pour la RDC, Alan Doss. La mort de Didace, a poursuivi M. Sow, loin de décourager ses confrères journalistes, devrait renforcer leur détermination à garder haut la flamme et l'idéal de paix.

Au même moment à Kinshasa, les collègues et confrères de Didace Namujimbo observaient, en présence de la Représentante adjointe du Secrétaire général des Nations unies pour la RD Congo, Leila Zerrougui, et du Directeur de l'Information publique, Kevin Kennedy, un hommage en sa mémoire. Pour Mme Zerrougui, malgré les circonstances difficiles, les journalistes devraient continuer à travailler pour l'expression de la vérité.

Il faut rappeler que Didace Namujimbo a été lâchement abattu d'une balle dans le cou vendredi alors qu'il rentrait chez lui après avoir achevé sa journée de travail.

Dans son communiqué de presse daté du 22 novembre, la MONUC a condamné vigoureusement ce nouvel assassinat après celui de Serge Maheshe en juin 2007, en appelant les autorités congolaises à tout mettre en oeuvre pour retrouver l'auteur ou les auteurs de cet assassinat afin qu'ils répondent de leur «ignoble acte» devant la justice.

La Mission onusienne a promis tout son soutien et son assistance au Procureur de la République qui a déjà ouvert une enquête. Le Représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU, au nom du Secrétaire général, de tout le personnel de la MONUC et en son nom propre, a présenté ses sincères condoléances les plus attristées à la famille du défunt, à ses amis, ses collègues et tous ses proches.

Pour sa part, le représentant de l'Union nationale de la presse congolaise (UNPC) au Sud Kivu, Norbert Masirika, a dénoncé le fait que les journalistes soient obligés de travailler dans une atmosphère d'insécurité et d'impunité.

La famille du défunt a demandé aux autorités que soient sécurisés la veuve et les trois enfants de Namujimbo qui, selon elle, continueraient à recevoir des menaces par téléphone.