DR Congo

RD Congo/Rutshuru : les FARDC en fuite, pillent à Kanyabayonga

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original
Nord-Kivu | 11 Novembre 2008 à 12:03:08 - Des militaires des Forces armées ont procédé, au cours de la nuit de lundi à mardi, à des pillages dans le secteur de Kanyabayonga, à plus de 150 kilomètres au nord de Goma, dans le territoire de Rusthuru. Ces militaires, qui étaient basés à Bwito, sont pour l'instant en fuite vers le grand nord, notamment à Lubero, rapporte radiookapi.net

Soldats FARDC au Nord-Kivu

Selon les sources, les soldats de l'armée gouvernementale ont pillé toute la nuit dans les maisons d'habitation des civils. L'opération s'est étendue à 7 villages sur l'axe routier Kanyabayonga-Lubero long d'environ 30 kilomètres. Les pillages ont été accompagnés toute la nuit durant des tirs nourris à l'arme lourde et légère. Ce qui a créé une grosse panique au sein de la population. Presque les trois quarts des villages pillés, notamment Kanyabayonga, Bulotwa, Kayina, Kirumba, Bwatsinge et Kaseghe ainsi que les déplacés ont fui dans la brousse. Selon quelques habitants victimes de l'opération, ces pillages ont commencé vers 21h locales jusqu'à 1h du matin. Les pillards ont emporté plusieurs biens de valeur de la population et réquisitionné véhicules et motos des particuliers pour l'évacuation du butin et de leurs dépendants.

A Kanyabayonga et à Kayna deux civils ont été blessés par ces pilleurs, un par coup de crosse de fusil sur la tête et l'autre par balle, indiquent les notables sur place qui ajoutent que certaines femmes ont même été violées.

Les responsables militaires à Goma disent n'avoir pas encore l'identité des militaires impliqués dans ces pillages. Le commandant des forces de la Monuc Babacar Gay et le général Mayala Nkyama de la 8e région militaire se sont rendus sur place ce mardi matin pour vérifier les faits.

Radio Okapi
Copyright Radio Okapi