DR Congo

RD Congo/Nord Kivu : Situation calme, médiateurs obtiennent retrait partiel des rebelles

Source
Posted
Originally published
Origin
View original
Aujourd'hui la situation semble calme sur le terrain au Nord-Kivu, la province orientale de la République démocratique du Congo en proie depuis cet été à de violents affrontements entre l'armée régulière congolaise et le Congrès National de défense du peuple (Cndp) du général dissident Laurent Nkunda. C'est ce que réfèrent des sources locales de la MISNA, précisant que pour le moment aucune nouvelle de combats significatifs n'a été diffusée après que la rébellion ait arrêté hier son avancée vers le nord, aux portes de Kanyabayonga. Dans la matinée, le mouvement de Nkunda a diffusé une note annonçant une "retraite unilatérale de ses propres troupes" sur les deux fronts ouverts ces derniers jours : celui de la zone de Kanyabayonga et l'autre près de Kiwanja. D'après les indications données, les forces du Cndp devraient donc se replier vers la zone de Rutshuru dont ils ont le contrôle depuis plusieurs semaines. La décision de battre en retraite a été prise par le bureau politique du Cndp pour répondre aux demandes avancées par l'envoyé spécial des Nations Unies, l'ex-président nigérian Olusegun Obasanjo, engagé depuis quelques jours dans une délicate médiation. La note invite enfin la mission onusienne dans le pays (Monuc) à prendre le contrôle des localités abandonnées par le Cndp pour garantir une zone neutre, menaçant une reprise des hostilités si les forces militaires régulières devaient les occuper. Entre temps, de Nairobi, Obasanjo, qui devrait rencontrer le président kenyan Mwai Kibaki (présidant aussi l'initiative des Grands Lacs), a lancé un nouvel appel aux parties afin qu'elles respectent le cessez-le-feu concordé et l'ouverture de couloirs humanitaires. Sur le front humanitaire, des sources locales contactées par la MISNA à Goma réfèrent que pour le moment aucune nouveauté significative n'a été enregistrée car toutes les principales agences et organisations humanitaires présentes ont profité du calme relatif de ces derniers jours pour envoyer sur place des équipes chargées de vérifier la situation dans les zones concernées par les combats ces dernières semaines. Des affrontements, ne semblant toutefois pas liés aux tensions en cours entre le Cndp et les forces armées, ont toutefois été signalés dans la zone de Kirumba, dans le territoire de Lubero (200 km au nord de Goma), o=F9 des heurts armés sont signalés depuis hier entre des forces de l'armée régulière congolaise provenant de Kanyabayonga et des groupes armés locaux appartenant aux Maï-Maï du Pareco. Les combats, accompagnés de saccages commis par des membres de l'armée en fuite, auraient déjà provoqué la fuite d'un nombre élevé d'habitants de Kirumba, se dirigeant vers Lubero ou les forêts voisines.