DR Congo

RD Congo/Nord-Kivu : Nouveaux combats entre l'armée et les rebelles

Source
Posted
Originally published
Origin
View original
De nouveaux combats sont en cours dans la zone de Tongo (à une cinquantaine de kilomètres au nord de Goma, dans la zone de Rutshuru) entre des divisions de l'armée congolaise et des éléments du Congrès national de défense du peuple (Cndp) du général déchu pro-rwandais Laurent Nkunda. C'est ce que confirme à la MISNA le colonel Jean-Paul Dietrich, porte-parole militaire de la mission de l'Onu dans le pays (Monuc), précisant que les combats sont actuellent en cours dans la localité de Kabizo et ont commencé ce matin. "Nous n'avons pas de détails sur les affontements ni un bilan des victimes mais on combat à l'arme lourde et sans interruption depuis plusieurs heures", a dit Dietrich. Le porte-parole a ensuite confirmé les nouvelles diffusées par la presse locale et internationale relatives à des saccages sur vaste échelle dont les soldats de l'armée régulière congolaise sont les auteurs. Selon Dietrich, "les militaires sont responsables d'actes d'intimidation et de violences à l'encontre de la population civile, en cours depuis hier soir dans plusieurs localités au nord de Goma". La zone concernée est celle de Rutshuru et plus précisément Kanyabayonga, Kaina et Kirumba. Pour des motifs logistiques et opérationnels, les militaires ont reçu hier l'ordre de faire reculer la ligne du front d'une quarantaine de kilomètres plus au sud "et de nombreux soldats, mécontents de la décision, ont commencé à tirer des coups de feu en l'air et saccager des magasins", a ajouté le porte-parole. Les violences ont été accompagnées de coups d'armes à feu "et tout cela a contribué à alimenter la panique au sein de la population civile, déjà mise à dure épreuve par les incursions des rebelles et les combats de ces dernières semaines", selon Dietrich. Les radios locales réfèrent que les trois quarts des habitants des localités en question ont fui en trouvant refuge dans les forêts de la zone, tandis que les hélicoptères de la Monuc sont déjà sur place pour essayer de rétablir le contrôle de la situation dans les trois localités, o=F9 sont présents les opérateurs humanitaires de quelques organisations non gouvernementales (ong) qui oeuvrent au Kivu et que la mission onusienne essaie d'évacuer.