RD Congo/Nord Kivu : La retraite des rebelles se poursuit, combats sporadiques

Report
from Missionary International Service News Agency
Published on 20 Nov 2008 View Original
Les hommes du Congrès national de défense du peuple (Cndp), aux ordres de l'ex-général Laurent Nkunda, auraient poursuivi tout au long de la journée d'hier leur retraite le long d'un des principaux axes du Nord-Kivu. Hier soir, depuis New York, le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a diffusé un message dans lequel il s'est dit "satisfait" par le recul des rebelles et par "l'ouverture de couloirs humanitaires"; la retraite aurait eu lieu sur une quarantaine de kilomètres et se veut une preuve de la disponibilité à l'égard des demandes avancées par le médiateur envoyé par l'Onu, l'ex-président nigérian Olusegun Obasanjo, en vue de la création d'une zone tampon placée sous le contrôle de la Monuc entre les zones aux mains du Cndp et celles détenues par l'armée régulière. Entre temps, près de Kiwanja, la mission locale de l'Onu a répondu aux tirs de groupes Maï-Maï qui avaient ouvert le feu contre les patrouilles des casques bleus; l'accrochage entre les soldats de la Monuc en quête d'informations sur l'avancée présumée des Maï-Maï vers la localité n'aurait pas provoqué de victimes. Craignant une attaque soudaine, la population locale avait commencé dès le matin à prendre la fuite en direction de Rutshuru, mais hier en soirée la situation semblait déjà plus tranquille. Des tirs d'arme sporadiques ont été entendus hier après-midi également à Kayna, près de Kanyabayonga, à 200 kilomètres au nord de Goma; selon des témoins oculaires, au moins deux personnes ont été tuées et quelques maisons saccagées.