DR Congo + 1 more

RD Congo/Nord Kivu : Kimia 2, les FARDC lancent des attaques contre les FDLR sur plusieurs fronts

Source
Posted
Originally published
Origin
View original
Les FARDC ont lancé ces trois derniers jours plusieurs attaques contre les FDLR et leurs alliés locaux, et cela sur plusieurs fronts. Le bilan fait état d'au moins une dizaine des FDLR tués et de plusieurs autres capturés dans le secteur de Masisi-Walikale ainsi que dans la partie nord de la province du Nord Kivu, rapporte radiookapi.net

C'est la cellule de communication des opérations Kimia 2 pour le Nord-Kivu qui annonce la nouvelle. Elle dresse le bilan suivant de ces multiples attaques : -7 rebelles FDLR tués dans les opérations, dimanche, dans le secteur de Lwibo et Lukweti, entre Masisi et Walikale;-4 autres capturés et plusieurs matériels saisis dont des fusils AK4 ;-3 FDLR tués dans d'autres affrontements, hier lundi, dans le secteur de Kilambo, toujours à la limite entre Masisi et Walikale, dont un cadre politique FDLR dont le nom n'a pas été révélé. Du côté des FARDC, 1 soldat a été tué et 1 autre blessé dans ces affrontements, indiquent ces sources militaires.

La mission onusienne au Congo confirme aussi les attaques lancées par les FARDC dans ces deux secteurs. La Monuc estime que l'armée régulière répond aux attaques combinées contre des positions des FARDC, par une coalition FDLR-déserteurs FARDC du colonel Nsengiyumva ainsi que l' APCLS (Alliance des Patriotes pour un Congo libre et souverain). Des attaques qui ont eu lieu dans le secteur de Nyabiondo et Kashebere. Assauts au cours desquels au moins 9 soldats FARDC ont été blessés, dont 7 évacués à Goma pour des soins à l'hôpital de la Monuc. Les assaillants avaient même coupé momentanément la route entre Masisi et Walikale.

Pour rappel, la dernière attaque de la coalition FDLR-Mai Mai contre les positions FARDC a eu lieu dimanche dernier à Walikale. Le bilan provisoire de cette attaque fait état d'un civil tué, de nombreux blessés et des biens pillés, selon l'administrateur du territoire. Conséquence : plus de 11 localités se sont vidées de leur population.

Dans la partie Nord de la province, les FARDC disent avoir récupéré, au même moment, la localité de Tshondo, sur la route Butembo-Kyavinyonge. Tshondo servait de base aux Maï-Maï de La Fontaine, réfractaires à l'intégration dans l'armée nationale et coallisés des FDLR. Aucun bilan n'est encore disponible, les opérations se poursuivant encore dans ce secteur situé entre Lubero et Rutshuru vers le Lac Edouard, précise la cellule de communication des opérations Kimia 2, au Nord-Kivu.

Radio Okapi
Copyright Radio Okapi