RD Congo/Mbandaka : La MONUC finance un nouveau projet à impact rapide à Iyonda

Un «Centre d'Apprentissage et d'Approvisionnement au profit de mères avec enfants mal nourris» vient d'être ouvert à Iyonda, à 12 kilomètres de la ville de Mbandaka, financé par la MONUC dans le cadre de ses Projets à Impact Rapide (QIP).

Avec l'appui du Programme alimentaire mondial (PAM) et de l'UNICEF, la Congrégation des Frères de Saint Joseph Travailleurs, initiatrice de ce projet, forme ces femmes à divers métiers, notamment à la fabrication artisanale de savon.

Le centre dispose de champs agricoles du Soja et des haricots, qui permettent ainsi aux femmes de suppléer les insuffisances protéiques de leurs enfants.

Selon le gouverneur de province intérimaire de l'Equateur qui a inauguré ce centre le 18 novembre dernier, «le projet QIP de la MONUC est non seulement (un projet) à impact rapide, mais aussi visible». Il va contribuer à réduire la pauvreté et au delà, aider au développement de la Province.

Le gouverneur intérimaire a critiqué «les partenaires du Gouvernement provincial qui annoncent des projets aux budgets pompeux, mais dont on ne voit aucune réalisation dans la Province», avant de leur demander de suivre l'exemple de la MONUC.

Le chef de Bureau de la MONUC/Mbandaka a, de son côté, appelé au «bon usage» de cet investissement; car «mieux utilisé, il donnera aux bénéficiaires une nouvelle chance dans la vie». Il a rappelé l'attention toute particulière que la MONUC a toujours porté à la santé maternelle et infantile.

Au total quelque 5.639 familles de la Zone de Santé d'Iyonda sont concernées par ce projet QIP, qui a coûté un peu plus de 8000 dollars à la MONUC.