RD Congo/Kivu : Les non-vivres du réseau Caritas Internationalis pourraient être distribués samedi à Ntamugenga

Report
from Caritas
Published on 20 Nov 2008 View Original
Kinshasa, le 20 novembre 2008(caritasdev.cd) : Caritas Goma envisage de distribuer ce samedi 22 novembre 2008 les non-vivres fournis par les membres du réseau Caritas Internationalis à 3.620 ménages de la localité de Ntamugenga, à environ 80 Km au Nord de Goma. Chaque ménage bénéficiaire recevra des couvertures, pagnes, friperie pour enfants, friperie pour adultes, casseroles, assiettes en platisques, gobelets en plastiques et savons. Cette opération de distribution des non-vivres sera étendue la semaine prochaine à d'autres localités comme Jomba et Karambi, rapporte caritasdev.cd.

Entre-temps, la Caritas poursuit l'opération de distribution de 471,184 tonnes des vivres fournis par le Programme Alimentaire Mondial à 64.467 personnes reparties à travers trois camps des déplacés situés aux environs du Chef-lieu du Nord-Kivu (Mugunga1, Mugunga2 et Bulengo).

Par ailleurs, le mouvement des déplacés continue en direction du Nord de la Province du Nord-Kivu. Beaucoup d'entre eux restent cachés en brousse ou dans les champs au Sud-Lubero, o=F9 la situation humanitaire s'est fortement dégradée. Certains ménages déplacés qui avaient tenté de sortir de leurs cachettes pour rejoindre les villages se sont vus dévalisés par des militaires. Des tirs d'armes étaient encore perceptibles hier dans les localités de Kirumba et Kayna o=F9 quelques militaires essayaient d'intimider la population avant de piller. Dans ce registre, on signale le pillage du Centre Nutritionnel Thérapeutique (CNT) de Kayna.

De son coté, le mouvement rebelle CDNP a opéré le retrait de ses éléments sur trois axes, notamment à Kikuku et Rwindi. S'agissant du mouvement de panique de la population de la Cité de Kiwanja observé hier vers la Cité voisine de Rutshuru à la suite des rumeurs persistantes sur une imminente attaque de cette Cité, la patrouille de la MONUC dépêchée vers Nyamilima pour s'enquérir de la situation a rebroussé chemin après avoir essuyé des tirs.

Pour sa part, Caritas Butembo a entamé aujourd'hui l'opération de recensements simultanés des déplacés situés dans la Cité de Lubero et de la Ville de Butembo en vue d'actualiser ses listes.