DR Congo

RD Congo/Katanga/Kalemie : Caritas plaide pour l'assistance à 6.468 personnes déplacées

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original
Kinshasa, le 14 décembre 2009 (caritasdev.cd) : « Tout a commencé par les échanges des tirs entre les Mai-Mai et certains éléments des Forces Armées de la République Démocratique du Congo le 24 octobre 2009. Ceci a provoqué un mouvement sérieux des populations des villages frontaliers du Sud Kivu vers les villages voisins de la Province du Katanga. A cette époque, 699 ménages avaient été identifiés (soit 3495 personnes) vivant dans des conditions précaires ; ces familles utilisent comme logis des églises et écoles pour bon nombre d'entre eux », déclare à caritasdev.cd Monsieur Fulbert MUFWAYA, Directeur de la Caritas-Développement Kalemie. "Mais aujourd'hui, ces affrontements entre des éléments Mai-Mai et FARDC dans le territoire de Fizi dans la Province du Sud-Kivu ont entraîné le déplacement d'au moins 6.468 personnes vers les villages voisins de Bendera, Musa Kaite, Lambo Katenga et Mapanda dans le Tanganyika/Province du Katanga ; ces populations proviennent des villages frontaliers du Sud-Kivu comme Lukolo, Mutuka, Nyange, Ngalula et Matrede", précise la même source.

Et ce mouvement d'arrivée des populations se poursuit encore. Les besoins des déplacés s'expriment en vivres, non vivres et soins de santé. Le Directeur de la Caritas-Développement Kalémie a aussi souligné que le mouvement des populations ne cesse de s'accroître chaque jour qui passe dans cette partie du Katanga, à la faveur des opérations militaires Kimia 2 menée par l'Armée dans la Province du Sud-Kivu.

La dernière évaluation faite par une mission inter agence à laquelle participait aussi la Caritas-Développement Kalemie estimait à 5.614 personnes le nombre des déplacés ; mais aujourd'hui, le nombre de ces personnes est passé à 6.468 déplacés, selon la récente l'évaluation de la Caritas-Développement Kalemie.

Voilà pourquoi Caritas-Développement Congo et Caritas-Développement Kalemie plaident pour une assistance d'urgence à toutes ces déplacés.