DR Congo

RD Congo/Kanyabayonga : calme relatif, des milliers de déplacés hésitent à rentrer

Nord-Kivu | 17 Novembre 2008 à 12:27:14

Pas de combats signalés entre bélligérants ce lundi matin à Kanyabayonga et ses environs, mais des milliers de déplacés qui ont fui les combats de dimanche hésitent toujours à regagner leurs maisons dans la cite, rapporte radiookapi.net

« Il n'y a eu aucun tir ce lundi matin ni à Kanyabayonga, ni autour de la cité», affirment des responsables administratifs sur place. Confirmation des sources des FARDC dans le secteur, qui déclarent continuer à contrôler leurs positions dans et autour de Kanyabayonga.

Pour sa part, le porte-parole du CNDP, qui ne souhaite pas parler de combats, indique plutôt des « tirs de provocation à l'artillerie lourde lancés par les FARDC à partir de Vitshumbi », au bord du lac Edouard . Pour Bertrand Bisimwa, son mouvement se réserve de répondre, « par respect du cessez-le-feu, et de manière à imposer le même cessez-le-feu aux FARDC, pour donner une chance aux négociations».

Par contre, toutes les sources ont confirmé des combats, dimanche, entre les FARDC et le CNDP à une dizaine de kilomètres, au-delà de la station de la Rwindi, dans les escarpements de Kabasha, sur la route de Kanyabayonga. Combats à l'issue desquels, selon la Monuc, le CNDP a occupé au moins 2 nouvelles localités intermédiaires parmi lesquelles Ndeko, à 9 kilomètres de la Rwindi. La Monuc affirme avoir évacué au moins 17 blessés FARDC vers Goma et vers les centres de santé les plus proches.

Disclaimer

Radio Okapi
Copyright Radio Okapi