DR Congo

RD Congo/Est : "succès militaires" et "coût humanitaire élevé"

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original
Les opérations menées par les forces armées congolaises (Fardc) contre les groupes rebelles opérant dans l'Est du pays ont remporté des "succès militaires importants" tout en donnant lieu à un "coût humanitaire élevé", soutient le Secrétaire général de l'Onu, Ban Ki-moon, dans un rapport remis au Conseil de sécurité des Nations Unies. Le document prend notamment en considération les opérations conduites dans les provinces orientales du Sud et Nord-Kivu contre les Forces démocratiques de libération du Rwanda (Fdlr), mouvement armé composé d'opposants politiques au régime rwandais. Selon un porte-parole des forces armées congolaises, l'offensive dite Kimia II aurait causé depuis février dernier 1279 victimes dans les rangs des Fdlr et permis le retour de 8780 civils dans leurs villages d'origine. Dans son rapport, Ban Ki-moon rappelle en outre que l'armée est également déployée dans la région de la Province Orientale (Nord), o=F9 les incursions des rebelles ougandais de l'Armée de résistance du seigneur (Lord's Resistance Army, Lra) s'avèrent encore plus fréquentes. Le secrétaire général de l'Onu met néanmoins l'accent sur diverses avancées, dont l'amélioration des rapports diplomatiques de la République Démocratique du Congo avec le Rwanda et l'Ouganda, deux états qui avaient participé en 1998 à l'invasion de l'Est du Congo et à ladite Guerre mondiale d'Afrique. "La République Démocratique du Congo est prête, presque 50 ans après son accession à l'indépendance, à s'engager dans une nouvelle phase décisive de reconstruction et de relèvement", conclut le rapport de Ban Ki-moon. L'Onu est présente dans le pays depuis 2000 par l'intermédiaire de sa mission de maintien de la paix la plus importante (Monuc), forte de 18.000 effectifs environ. (VG/CN)

[CO]