DR Congo + 1 more

RD Congo/Bukavu : adieu Kimia 2, voici Amani Leo

Source
Posted
Originally published
Origin
View original
Les opérations militaires Kimia 2 ont pris fin le 31 décembre dernier, sur décision des autorités civiles et militaires congolaises. Elles font place à une nouvelle phase opérationnelle appelée Amani Leo. Selon le porte-parole des opérations, cette phase est prévue pour une durée de 3 mois et devra se consacrer en priorité à la protection de la population civile, rapporte radiookapi.net

Olivier Hamuli, porte-parole des opérations Amani Leo au Sud-Kivu explique la philosophie de la nouvelle phase des opérations militaires : « La spécificité est que maintenant, l'accent est vraiment mis sur la protection de la population civile ainsi que le respect strict des droits humains. La Monuc reste toujours le partenaire privilégié des FARDC en fournissant toujours le support logistique. Il y a des stratégies qui ont été montées par des experts militaires quant aux opérations Amani Leo et ce sera à la population à le constater car elle doit continuer à avoir foi et à faire confiance à son armée »

Le capitaine Hamuli précise aussi que ces opérations, plus défensives qu'offensives, devraient permettre, non seulement de mieux protéger les populations civiles contre les agressions des FDLR et autres groupes armés, mais aussi de mieux contrôler les soldats FARDC tentés de commettre des exactions.

Evaluer les opérations Kimia 2

Le chef d'état-major général rwandais, le général James Kabarebe est invité par le gouvernement de la République démocratique du Congo. Objectif de la visite : participer à une réunion d'évaluation des opérations militaires Kimia 2 menées contre les FDLR dans les deux Kivu, a annoncé ce lundi 15 janvier le quotidien New Times de Kigali.

Cette réunion d'évaluation se tiendra du 19 au 20 janvier 2010 à Matadi, dans la province du Bas Congo. James Kabarebe y sera accompagné par les généraux de brigade Jack Musemakweli et Jérôme Ngendahimana, respectivement chef d'état-major en charge des Renseignements militaires et Intelligence, et en charge de la sécurité, a indiqué le journal

Radio Okapi
Copyright Radio Okapi