DR Congo

R.D. Congo : Évaluation Rapide | Sécurité Alimentaire - Zone de Santé d'Uvira, Sud-Kivu : Aires de Santé de Kalundu, Saint-Paul et Kabindula (octobre 2021)

Format
Assessment
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

CONTEXTE

La République Démocratique du Congo (RDC) continue de faire face à une crise humanitaire complexe, avec 27 millions de personnes en besoin urgent d’assistance en 2021 selon les derniers chiffres IPC. L’Est du pays est particulièrement touché, marqué par des chocs récurrents (présence de groupes armés et/ou tensions intercommunautaires entrainant de larges mouvements de population, épidémies, catastrophes naturelles) qui viennent exacerber les vulnérabilités sous-jacentes liées à une pauvreté chronique. La situation des ménages est donc en évolution constante, avec des besoins en nette augmentation, notamment en ce qui concerne la sécurité alimentaire. Dans ce contexte volatile, REACH et le Cluster Sécurité Alimentaire (CSA) ont mis en place une équipe d’analyse rapide, pour assurer le suivi de localités à risques élevé / signalées par des alertes, et identifier clairement les besoins des populations les plus touchées, notamment lors de chocs / mouvements de population.

Dans ce cadre, une évaluation rapide pilote a été organisée du 1er au 7 octobre 2021, dans la zone de santé d'Uvira, Sud-Kivu (Kabindula, Kalundu et Saint Paul). En effet, une série d'alertes a été émise depuis le mois de mars 2021, signalant des inondations à Uvira ainsi que des mouvements de population venant principalements des Hauts Plateaux et autres zones voisines.

MÉTHODOLOGIE

Une méthodologie mixte a été employée pour cette évaluation rapide, avec des collectes de données qualitatives et quantitatives :

(i) 250 enquêtes ont été réalisées auprès d'un échantillon de ménages sélectionné de manière aléatoire et représentatif au niveau des aires de santé avec un intervalle de confiance de 95% et une marge d'erreur +/-10 ;

(ii) 18 entretiens ont été réalisés avec des intervenants clés (4 personnels soignants, 3 soigneurs traditionnels et 11 autres informateurs) et 6 groupes de discussion communautaire ont été réalisés. Les participants ont été sélectionnés selon leur profil (échantillon choisi et boule de neige), et les résultats de ces entretiens et groupes de discussions doivent être considérés comme indicatifs.

Plus d'informations sont inclues dans les termes de références, disponibles ici.