DR Congo + 1 more

RD Congo - Sud-Kivu & Maniema : Note d’informations humanitaires du 12/12/2017

Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Faits saillants

  • Nouveaux mouvements de population dans les hauts-plateaux d’Uvira

  • Plus de 7 000 ménages de la zone de santé de Nundu ciblés par une distribution Cash multisectoriel

Aperçu de la situation

Le groupement de Bijombo, dans les hauts-plateaux d’Uvira, a une fois de plus été le théâtre de mouvements de population. Quelque 3 400 personnes ont fui des affrontements entre des milices intercommunautaires et un groupe armé entre le 4 et le 5 décembre. Depuis février 2016, les déplacements sont légion dans cette région difficile d’accès, en proie à des affrontements récurrents. Entre septembre et novembre, une certaine accalmie due au déploiement d’éléments de l’armée congolaise dans la zone avait toutefois permis le retour d’environ 3 000 personnes qui s’étaient déplacées entre avril et mai 2017 (Note d’informations humanitaires du 28 novembre 2017).

Les mouvements de population se sont également poursuivis en Territoire de Fizi. D’après les informations des partenaires locaux, les 2 200 habitants du village de Kichula, à une trentaine de kilomètres à l’ouest de Baraka, ont fui le 5 décembre des affrontements entre des groupes armés et l’armée congolaise. L’attaque d’un groupe armé le 8 décembre sur une position de l’armée congolaise à Kikwama, à une dizaine de kilomètres de Baraka, a également forcé environ la moitié de la population du village, soit quelque 600 personnes, à se déplacer, indique les sources locales. Pour l’heure, seul 10% de ces dernières seraient de retour.

Sur les 176 000 personnes qui se sont déplacées en 2017 au Sud-Kivu, 103 000 l’ont été en Territoire de Fizi selon les dernières données consolidées par OCHA. Ces chiffres vont encore s’aggraver avec la prise en compte des informations récoltées durant la récente mission d’évaluation multisectorielle menée du 29 novembre au 3 décembre dans ce territoire. Il en ressort que 38 000 nouveaux déplacés ont été accueillis dans différentes localité situées sur les axes Fizi-Lumanya, Malinde-Fizi et Baraka-Sebele entre octobre et novembre.

Le Sud-Kivu a également été touché ces dernières semaines par plusieurs tremblements de terre. Le Territoire de Walungu, principalement les groupements de Burhale, Irongo et Walungu, a été particulièrement affecté par les secousses sismiques qui se sont produites du 20 novembre au 5 décembre, explique Caritas. Au moins trentequatre salles de classe ont été endommagées (fissures dans les murs, écroulement) dans ces trois groupements. Les élèves sont obligés de se regrouper dans les pièces encore intactes, ce qui péjore leurs conditions d’apprentissage, relève l’ONG.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.