RD Congo - Sud-Kivu & Maniema : Note d’informations humanitaires du 16.10.2018

Fait saillants

  • Dégradation de la situation humanitaire à Kalonge avec l’arrivée de nouveaux déplacés
  • Choléra : près de 60 points de chloration installés dans les zones de santé d’Uvira et de Fizi

Aperçu de la situation

Les mouvements de population et incidents de protection envers les civils se sont succédés dans la région de Kalonge (Territoire de Kalehe) et de Nindja (Territoire de Kabare) depuis juin 2018, entraînant une dégradation du contexte humanitaire dans la zone. Durant la semaine écoulée, environ 1 440 ménages de la chefferie de Nindja se seraient déplacés vers les localités de Mule, Caminunu et Cifunzi, situées dans le groupement de Kalonge (Territoire de Kalehe). Selon les sources humanitaires, ces déplacés ont fui un conflit de pouvoir coutumier. Ils ont trouvé refuge dans trois écoles - ce qui perturbe le bon fonctionnement de ces établissements scolaires - et deux églises. Ces déplacés font face à des problèmes d’accès aux biens et services de base.

Les conditions de vie sont précaires dans la zone de Kalonge qui avaient déjà accueilli, en juillet 2018, environ 8 000 personnes déplacées venus de Nindja ainsi que du Territoire de Shabunda, selon les alertes transmises par les sources locales. Ces derniers avaient fui les violences entre des éléments de groupes armés et l’armée congolaise, mais aussi les tensions liées au conflit de pouvoir coutumier évoqué ci-dessus.

Par ailleurs, la situation sanitaire et nutritionnelle dans la région frontalière entre les territoires de Fizi (Sud-Kivu) et de Kabambare (Maniema) est restée très précaire. Une dizaine de formations sanitaires affectées par les violences qui ont secoué la zone mi-septembre serait en rupture d’intrants, rapportent les sources sanitaires et locales. Environ 53 000 habitants avaient été forcées de se déplacer, principalement vers la forêt, d’après les estimations des sources humanitaires et locales. Près de 75% d’entre eux auraient regagné leur village depuis fin septembre, soulignent les dernières informations des sources sur place.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.