RD Congo - Sud-Kivu & Maniema : Note d’informations humanitaires du 03.04.2018

Faits saillants

  • Des pluies torrentielles détruisent des habitations et des salles de classe dans le Territoire d’Uvira

  • Plus de 28 000 personnes des Territoires de Fizi et d’Uvira sensibilisées sur les bonnes pratiques d’hygiène

Aperçu de la situation

Des mouvements de population et des incidents de protection ont été rapportés dans la zone de Lulingu (dans le Nord du Territoire de Shabunda) durant la semaine écoulée. L’ampleur des déplacements de population n’est pour l’heure pas connue. La zone, en proie à des violences récurrentes, a été secouée par des affrontements entre l’armée congolaise et des groupes armés les 27 et 29 mars dans les localités de Tchonka et de Nkuni, selon les sources locales.

Dans le Territoire d’Uvira, d’importants dégâts ont été enregistrés à Bwegera, village situé dans la plaine de la Ruzizi, en raison d’une violente pluie qui s’est abattue sur la localité le 30 mars, rapporte le Centre de développement intégral de l’enfant rural (CEDIER). Plus de 140 maisons été ont été endommagées et près de 720 personnes se retrouvent sans abris. Quatre salles de classe d’une école primaire de la place se sont écroulées. Plus de 270 élèves sur un effectif total de 365 sont affectés par ces dommages et ne peuvent étudier dans de bonnes conditions, selon l’ONG. Une vingtaine d’habitations ont aussi été entièrement détruites à Uvira, tandis que 15 l’ont été partiellement, à cause des fortes pluies qui ont affecté la cité dans la nuit du 27 au 28 mars, d’après la Croix-Rouge nationale.

Dans le Territoire de Fizi, sept personnes travaillant pour l’Agence adventiste d’aide et de développement (ADRA) sont tombées dans une embuscade à Malinde (à 14 kilomètres au sud-est de Baraka) le 28 mars. Ces derniers revenaient d’une distribution de vivres à Kananda (au nord-est de Fizi centre). Les humanitaires n’étaient pas visés, mais sont arrivés alors que les hommes en armes dépouillaient de leurs biens les passagers d’un bus en provenance de Misisi. Le personnel de l’ONG a vu ses biens de valeurs volés et deux femmes travaillant pour ADRA ont subi des menaces de viol.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:

To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.