RD Congo - Sud-Kivu & Maniema : Note d’informations humanitaires du 15/01/2018

Faits saillants

  • L’incendie d’une école primaire prive 236 élèves de l’éducation dans le territoire de Kabambare

  • Les affrontements armés conduisent au déplacement de 2 250 personnes dans le territoire de Fizi

Aperçu de la situation

Un afflux de déplacés a été rapporté dans la Plaine de la Ruzizi, territoire d’Uvira dans la province du Sud-Kivu. Il s’agit des populations de villages de Rwarama et de Kanga, qui ont fui les affrontements du 04 janvier entre l’armée régulière et les MayiMayi Yakutumba, dans les Moyens Plateaux du groupement de Kigoma. Une mission d’évaluation rapide est planifiée au cours de la semaine, en vue de se rendre compte des conditions de vie des déplacés dans les zones d’accueil.

En date du 14 janvier 2018, environ 2 250 personnes de Nemba, Changaliro et Makama ont quitté leurs domiciles suite aux offensives menées par l’armée régulière contre les Mayi-Mayi dans la zone autour de Sebele (territoire de Fizi). Les ménages déplacés se sont dirigés en grande partie vers la presqu’île d’Ubwari et à Sebele même.

Dans le territoire de Shabunda, l’incursion des Mayi-Mayi Malaika a été la cause du déplacement de près de 1 120 habitants des villages situés sur l’axe Matala- Musumbila, à une trentaine de kilomètres de Kalole. Les incursions récurrentes des groupes armés, ont également eu comme conséquence le viol de 6 femmes après avoir été enlevées puis relâchées quelques heures après, alors qu’elles revenaient de l'église. De même, l’incursion des Raiya Mutomboki sur l’axe Kiseku-MpweNyakasana, en date du 06 janvier 2018, a conduit au déplacement de 1 910 personnes vers le village de Kigulube.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:

To learn more about OCHA's activities, please visit http://unocha.org/.