DR Congo + 1 more

RD Congo - Sud-Kivu & Maniema : Note d’informations humanitaires du 19/12/2017

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Faits saillants

  • Villages déserts et incidents de protection : situation alarmante dans le Maniema

  • Lancement des travaux de réhabilitation du pont Yuyu à Shabunda

Aperçu de la situation

La situation humanitaire reste très préoccupante dans la province du Maniema, en particulier dans les territoires de Kabambare et de Kasongo. Au moins 35 villages des secteurs de Nonda et de Kasenga (Territoire de Kasongo) ainsi que des secteurs de Wamaza, Lulindi et Baombo (Territoire de Kabambare) sont pratiquement déserts selon deux ONG. Les habitants de ces localités se seraient déplacés vers la forêt depuis le 12 décembre en raison de l’insécurité suite aux affrontements entre des groupes armés et l’armée congolaise. Ces populations n’en seraient pas à leur premier mouvement d’après les sources locales. Mais le nombre de déplacés ainsi que les périodes précises de leur mouvement restent à déterminer. En effet, le contexte sécuritaire précaire dans cette région limite l’accès des humanitaires. Les deux ONG dénoncent aussi plusieurs incidents de protection qui seraient commis par des acteurs en armes dans ces deux territoires, notamment le 12 décembre dans les villages de Tengetenge et de Libenga, à environ 30 kilomètres au sud de Kayembe.

Au Sud-Kivu, le sud du Territoire de Shabunda a de nouveau été secoué cette semaine par des affrontements qui ont provoqué des mouvements de population. Environ 1 800 personnes du groupement Ikama-Kasanza se sont déplacées après des combats entre des groupes armés et l’armée congolaise les 15 et 16 décembre selon la société civile.

Certains habitants se sont aussi dirigés vers les villages voisins situés en Territoire de Fizi. Depuis début octobre, cette partie du Territoire de Shabunda, proche de la province du Maniema, connaît d’importants déplacements de population dus aux violences armées.

Les incidents de protection se poursuivent à l’est du Territoire de Shabunda, dans le groupement Bamuguba-Sud. Le pillage par des éléments de groupes armés du village de Kamungini, à environ 18 kilomètres de Kigulube, a été rapporté durant la semaine. Les incidents de protection sont en forte hausse dans cette zone, où entre le 12 et le 22 novembre, quelque 150 personnes ont déjà été dépouillées de leurs biens d’après les sources locales.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.