DR Congo

RD Congo : Situation humanitaire - les déplacés du Sud-Ubangi appellent à l'aide

Source
Posted
Originally published
Origin
View original
Par Louis-Paul Eyenga Sana

Les déplacés du Sud-Ubangi éprouvent des difficultés pour leur survie. Une situation qui nécessite une intervention non seulement du gouvernement central, mais aussi celle des ONG humanitaires.

De nombreux déplacés vivant à Bobito sollicitent la présence de la Monuc dans cette localité située à plus de 400 km de Mbandaka, chef-lieu de la province de l'Equateur.

Après la victoire des Forces armées de la RDC sur les insurgés, la population a remarqué à travers leurs patrouilles, la présence des Casques bleus dans cette zone sensible. Mais, les humanitaires ne peuvent toujours pas y accéder pour des raisons sécuritaires, alors que les combats ont cessé depuis mardi dernier, rapporte l'AFP.

Par ailleurs, plus de 70.000 déplacés internes et 77.000 réfugiés se trouvant au Congo-Brazzaville et plus de 55 localités dans cinq territoires du district du Sud-Ubangi ont été recensés par les humanitaires, selon Ocha. Le PAM, qui a déjà distribué une assistance alimentaire à plus de 15.000 Congolais de Betou et Epoko au Congo -Brazzaville, appelle tous les acteurs humanitaires de la région à faciliter les opérations d'assistance afin de pouvoir aider les plus vulnérables.

Le Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) poursuit l'identification et l'enregistrement des vulnérables sur les différents sites. Une assistance ciblée est organisée en faveur des personnes concernées : distribution de matelas, ration en vivres et biens non alimentaires.

Comme l'a déclaré le ministre de la Communication et des Médias, Lambert Mende, au cours du point de presse animé, hier mardi à Kinshasa, l'intervention du gouvernement pour rassurer les humanitaires s'avèrent nécessaire notamment pour les déplacés dans le Sud-Ubangi.