DR Congo

RD Congo : Situation humanitaire dans les territoires de Rutshuru et Nyiragongo, 29 juin 2022, rapport de situation #4

Attachments

Ce rapport est produit par OCHA RDC en collaboration avec les partenaires humanitaires. Il couvre la période du 22 au 28 juin 2022 jusqu’à 16h00 (heure de Goma).

FAITS SAILLANTS

  • Des civils pris entre les feux à Rutsiro

  • L’insécurité entrave l’acheminement de l’aide à environ 10 000 personnes à Ntamugenga

APERÇU DE LA SITUATION

Des affrontements entre l’armée congolaise et les combattants du Mouvement du 23 mars (M23) continuent d’être rapportés dans la Zone de santé de Rwanguba dans le territoire de Rutshuru. Environ 11 000 civils étaient pris entre deux feux et n’ont pas pu fuir lors des combats du 28 juin dans les villages de Rutsiro et Ntamugenga. La poursuite des hostilités risque encore une fois de retarder l’acheminement de l’aide humanitaire prévu cette semaine pour environ 10 000 personnes vulnérables à Ntamugenga.

Au 27 juin, plus de 17 000 personnes déplacées vivaient dans des centres collectifs (écoles, terrain de football…) et dans les familles d’accueil à Rutshuru centre et Kiwanja, selon le comité local des mouvements de population. Ces personnes ont désespérément besoin de nourriture, d'eau, de médicaments, d'abris ainsi que des articles de ménages, y compris des kits de dignité pour les femmes et les filles. Des organisations humanitaires sont présentes sur place et s’emploient à organiser les opérations d’assistance et de protection en leur faveur. Des évaluations rapides permettront de connaitre aussi l’ampleur et les besoins de plus de 37 000 personnes autres déplacées se trouvant à Rumangabo et dans d’autres villages entre Rutsiro et Rubare, à moins de 7 km de Rutshuru centre. Celles-ci dépendent cependant de l’amélioration de la sécurité dans la région.

Dans le territoire de Nyiragongo, une relative accalmie règne dans les groupements Kibumba et Buhumba depuis un mois. Les populations retournées sont confrontées à de nombreux besoins (vivres et moyens de subsistances, articles ménagers essentiels, eau, hygiène et assainissement, éducation, etc.)

Les acteurs humanitaires redoutent des déplacements continus de population suite à la poursuite des combats dans le territoire de territoire de Rutshuru. Au 27 juin, plus de 160 000 personnes étaient en déplacement dans les territoires de Rutshuru et Nyiragongo depuis le début des violences en mars dernier.

Disclaimer

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.