RD Congo: Signature d'un Accord de cessation des hostilités en Ituri

par Patricia Tome
Sous la facilitation et les auspices de la MONUC, six parmi les sept groupes politico-militaires actifs dans le district de l'Ituri (Nord-Est de la RDC) ont signé ce mardi 18 mars 2003 à Bunia un Accord de cessation des hostilités. Les parties signataires sont : les représentants Lendu du territoire de Djugu, les représentants Lendu-Bindi, le PUSIC, le FNI, le FPDC, et le RCD-ML.

Les parties signataires s'engagent également à se retirer de Bunia et à regrouper dans leurs quartiers généraux toutes les forces combattantes avant le lancement de la Commission de Pacification de l'Ituri prévu le 1er avril prochain. Le Comité technique préparatoire pour la mise en place de cette Commission se réunira dès jeudi 20 mars 2003 à Bunia.

La cérémonie de signature de cessation des hostilités a eu lieu en présence des représentants des gouvernements de la République Démocratique du Congo, de l'Ouganda, ainsi que des attachés militaires de cinq pays membres du Conseil de Sécurité (Etats-Unis, Royaume-Uni, Chine, Angola et Cameroun), de l'Afrique du Sud et de la Belgique venus de Kinshasa.

Le Représentant spécial du Secrétaire Général des Nations Unies pour la RDC, M. Namanga Ngongi, a signé l'Accord au nom de la MONUC en tant que témoin. Il a indiqué que la cessation des hostilités devrait permettre la libre circulation des personnes et des biens ainsi que la création des conditions favorables aux activités humanitaires pour porter assistance aux populations concernées, sans aucune distinction. Cet accord permettra également un renforcement de la présence de la MONUC dans le district de l'Ituri. M. Ngongi a félicité les parties signataires et les a encouragées à respecter leurs obligations contenues dans l'Accord.

Seule l'Union des Patriotes Congolais (UPC) n'a pas participé à cette cérémonie et a demandé plus de temps pour examiner l'Accord.