DR Congo

RD Congo : Rapport de situation humanitaire au Nord-Kivu du 14 au 17 novembre 2008

Source
Posted
Originally published
Faits saillants

- Les combats ont repris le dimanche 16 novembre à Rwindi, à une vingtaine de kilomètres au sud de Kanyabayonga.

- L'Envoyé spécial du SG de l'ONU a effectué un séjour de 72 heures en RDC, au cours duquel il a rencontré le Président congolais Joseph Kabila et Laurent Nkunda, leader du CNDP.

- 25 000 personnes sont sans assistance à Bambu, 80 km au nord de Goma.

Contexte politique et sécuritaire

- L'Envoyé spécial du Secrétaire Général des Nations Unies pour la Région des Grands Lacs, l'ancien président nigérian Olusegun Obasanjo, a séjourné du 14 au 16 novembre en RDC où il s'est entretenu avec les autorités congolaises, notamment le Président de la République Joseph Kabila. L'Envoyé spécial a également rencontré le leader du CNDP, Laurent Nkunda.

- Des combats ont opposé le dimanche 16 novembre les FARDC aux éléments du CNPD à Rwindi, à une vingtaine de km au sud de Kanyabayonga. Un mouvement de militaires FARDC avait été observé à la fin de la semaine dernière de Lubero vers Kanyabayonga où se trouve le commandement des opérations militaires.

Mouvements de populations

Rutshuru

Suite aux affrontements survenus le week-end dernier dans le territoire de Rutshuru, des mouvements de populations se sont accentués dans les zones reprises ci-dessous. RRM signale un afflux sur Lubero de la région de Kanyabayonga, beaucoup vont jusqu'à Butembo, certains continuent jusqu'à Beni et Oicha Eringety.

Le 15 novembre, le ministre provincial de l'intérieur, au cours de la réunion de concertation avec les Intervenants humanitaires du Grand nord à Beni, a instruit les autorités civiles du Grand Nord d'identifier des sites éventuels pour héberger les déplacés.

- A Kanyabayonga, une partie de la population s'est regroupée autour de la base de la MONUC. Selon des sources locales, il s'agirait d'environ 350 ménages. Des cas de choléra sont suspectés.

- Des sources locales à Lunyasenge, un village situé sur la côte ouest du lac Edouard, rapportent l'arrivée de 493 ménages des IDPs qui ont traversé le lac à partir de Vitshumbi, le 17 novembre. L'enregistrement est encours et d'autres déplacés seraient en train d'arriver.

- A Luofu, la présence de 636 ménages est signalée par les autorités locales. Ils proviennent de l'axe principal Kanyabayonga - Kayna - Kirumba et du territoire de Rutshuru.

- CEPROSSAN rapporte que 491 ménages déplacés ont trouvé refuge dans la zone où se trouvent les villages de Kitsumbiro, Kasima et Katondi, au Sud Lubero.

- 570 ménages en provenance du Sud Lubero, parmi lesquels des déplacés du territoire de Rutshuru, ont été recensés dans la cité de Lubero le 13 novembre, selon le chef de la cité. Toutes les familles déplacées seraient logées en familles d'accueil, avec parfois plus que trois ménages déplacés par famille d'accueil.

- 1 178 ménages déplacés de Kiwanja et de Kirumba se trouvent à Kamandi, selon l'enregistrement par le Comité des déplacés de cette localité.

- A Butembo, l'enregistrement des personnes déplacées est en cours. 907 ménages ont été recensés, essentiellement des familles de militaires. Certaines personnes déplacées ont trouvé refuge en familles d'accueil et à la cathédrale, d'autres restent sans abri.

- 25 000 personnes déplacées se sont amassées autour de la base de la MONUC à Bambu, à environ 80 km au nord de Goma. Selon le porte-parole militaire de la MONUC, ces personnes restent sans assistance. Des cas de diarrhée sont rapportés.

- Retour progressif de la population de Kirumba, selon la paroisse catholique. Pour rappel, les habitants s'étaient réfugiés dans les localités voisines à la suite du pillage systématique des maisons le 11 novembre. Kirumba accueille également la population de Kanyabayonga qui craint de retourner dans son milieu.

Goma

- 6 919 ménages déplacés se trouveraient à Goma, selon les évaluations faites par IRC du 10 au 11 novembre sur base des sources et autorités locales. Un enregistrement est prévu pour confirmer ce chiffre. La majorité de ces personnes se trouverait dans des familles d'accueil et les autres dans des sites publics.

Minova (Sud-Kivu)

- 6 129 ménages déplacés, résultats des enregistrements faits par IRC/RRM, World Vision et Malteser. Le PAM, en collaboration avec Malteser, prévoit des distributions de vivres à partir du 21 novembre, avec des rations de trois mois.

Gaps

Santé/Eau et assainissement

- Pas d'acteur humanitaire actuellement dans la localité de Bambu où sont amassés 25 000 déplacés. Selon MONUC/CAS, trois décès des suites du cholera sont rapportés, le chiffre total des cas n'est pas disponible.

- Rupture de stock de médicaments au centre de santé de Kitsule (non loin de Katale), dans la zone de santé de Masisi, selon l'Infirmier titulaire de ce centre. Tous les cas sont transférés à l'Hôpital Général de Référence de Masisi. Save the Children-UK qui appui ce centre, promet de trouver une solution dans un bref délai.

- IRC rapporte que la région de Visthumbi où 3 376 ménages sont arrivés entre les 6 et 7 novembre reste difficilement accessible. Des besoins urgents en santé et nutrition sont signalés.

- Augmentation du nombre de cas de choléra dans les sites CCCM et publics à Goma. Selon une mission de l'Inspection Provinciale de la Santé (IPS), cette situation est due à la non utilisation de points de chloration d'eau et à l'absence de sensibilisation sur les mesures d'hygiène.

- Des conditions sanitaires critiques sont signalées dans les localités de Kitchanga (150-200 personnes par latrine) et Kanyatsi (170 personnes par latrine). Problèmes d'accès à l'eau signalés sur Kitchanga, Mweso, Kanyatsi et Burungu.

Assistance

NFI

- Le HCR a poursuivi le vendredi 14 novembre à Kibati la distribution de biens non alimentaires. Les kits étaient composés de couvertures, de matelas, de jerricanes, de savon, d'ustensiles de cuisine et de bâches.

Eau et assainissement

- La population de Sake est de nouveau desservie en eau potable. Le CICR a terminé le 13 novembre la réparation du réseau d'eau situé sur la ligne de front.

- A Shasha, RRM a construit 12 blocs de 8 postes de latrines dans le camp et au marché et entreprend la construction de 4 blocs de 8 postes de douche au camp.

Education

- Dans le cadre de la campagne de retour à l'école, les distributions commencent le lundi 17 novembre pour 78 000 élèves de 1ère et 2ème années primaires à Goma et environs, y compris Kibati et Mugunga. Les écoles de Goma qui ont plus de 20% des déplacés dans leurs effectifs et toutes les écoles de Masisi recevront en plus des kits pour les classes de la 3ème à la 6ème primaire.

- A Kibati, 3 écoles sont occupées par des militaires et 4 par des déplacés. L'UNICEF a contacté le chef de file du cluster protection pour l'évacuation des écoles en offrant un autre site l'installation des déplacés. La sensibilisation a commencé le vendredi 14 novembre.

Santé/Nutrition

- Le CICR a approvisionné le 14 novembre en médicaments les centres de santé d'Ishasha et de Nyamilima dans la zone de santé de Binza, via l'Ouganda. Le 15 novembre, le CICR a également fourni des médicaments à l'Hôpital Général de Référence de Virunga, dans la zone de santé de Karisimbi, à Goma.

- L'UNFPA, par son partenaire opérationnel GAD, a remis 203 kits d'accouchements hygiéniques aux femmes visiblement enceintes dans les camps de Kibati.

- L'UNFPA a remis à l'Hôpital Général de Goma un lot de médicaments pour des soins obstétricaux et néonataux pour 150 000 déplacés et familles d'accueil.

- SC-UK a redémarré le 14 novembre les activités du Programme Thérapeutique Ambulatoire (PTA) dans la région de Masisi centre.

- 78 cas de malnutrition sévère aiguë à la date du 14 novembre au CNT de Masisi centre, appuyé par SC-UK. La tendance est à l'augmentation du nombre des cas par rapport aux deux semaines précédentes.

Logistique

- Le Cluster Logistique a commencé l'organisation des convois avec escortes de la MONUC pour l'acheminement des vivres destinés à la distribution des déplacés à Kiwanja et Rutshuru. L'opération va se poursuivre chaque jour jusqu'au 17 novembre.

Pour plus d'informations, visitez le site humanitaire : http://www.rdc-humanitaire.net

Contacts :

- Christophe Illemassene, Information Manager, OCHA RDC, illemassene@un.org, Tél.: + 243 819 889 195

- Ivo Brandau, Chargé d'information OCHA-RDC, brandau@un.org, Tél. : + 243 815 142 956

- Noel Tsekouras, Desk Officer OCHA New York, tsekouras@un.org, Tél.: + 1 917 367 93 67

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.