DR Congo

RD Congo : Rapport de situation humanitaire au Nord Kivu, du 08 au 10 novembre 2008

Source
Posted
Originally published
- Samedi 8 novembre, les organisations humanitaires présentes au Sud Lubero ont quitté préventivement la zone. Cette suspension temporaire des activités est due à la situation sécuritaire précaire qui prévaut dans la zone. En effet, la très forte militarisation de la zone, les nombreux pillages des maisons qui y sont enregistrés et les menaces de militaires indisciplinés à leur égard ne permettent pas de travailler dans un climat serein. Ces organismes d'aide humanitaires se sont repliés sur Beni, Butembo et Lubero.

- Situation précaire des IDPs de la région de Rutshuru - Kiwanja sans assistance depuis le 29 octobre (date d'occupation de cette région par les troupes du CNDP) à part l'assistance collective en santé fournie par MSF-F à l'hôpital général de Rutshuru.

- Reprise des activités des organisations humanitaires à Kibati le 9 novembre, interrompues le 7 novembre du fait des combats.

Contexte politique et sécuritaire

- Rutshuru : Affrontements le 8 et le 9 novembre à Kinyandoni et Kahungab respectivement. Ces affrontements ne favorisent pas le retour de la population de Kiwanja, dont on estime que 6 000 ménages se concentrent autour de la MOB de la MONUC et dans des sites spontanés.

- Rutshuru : Combats à Mutenda, 3 km de Katwe, entre CNDP et FARDC le 9 novembre, entraînant des mouvements de populations.

- Masisi : Affrontements à Ngungu le 9 novembre entre groupes Mayi-Mayi et le CNDP.

Mouvements de Populations

Rutshuru

- Les autorités locales envisagent ce jour une sensibilisation au retour à Kiwanja avec garantie sécuritaire.

Goma

- Chiffres provisoires de déplacés : 1 478 ménages (8 890 personnes et 169 Enfants Non Accompagnés). L'UNICEF envisage avec ses partenaires une prise en charge de ces enfants après vérification. Un recensement est en cours par les autorités locales.

Grand Nord

- A Kanyabayonga, Les déplacés continuent d'arriver en provenance des zones de Kiwanja et Nyanzale/Kikuku (territoire de Rutshuru), en plus d'environ 3 400 ménages de nouveaux IDPs déjà enregistrés. Les habitants de Kanyabayonga vivent dans une psychose de guerre permanente à cause de la forte militarisation de la cité et de l'arrivée de nouveaux IDPs en provenance de Nyanzale et Kikuku. Des sources locales rapportent que certains habitants de cette cité ont pris la décision de la quitter pour Kirumba.

- Le comité de déplacés de Kirumba a enregistré, au 8 novembre, 1 014 ménages déplacés et 675 ménages dépendants des militaires déplacés.

- A Kayna, le comité de déplacés a enregistré 1 221 ménages déplacés et 409 ménages dépendants des militaires.

- A Loufu le chiffre s'élève à 176 ménages déplacés.

Gaps

La suspension temporaire des activités humanitaires au Sud Lubero touche :

- Le water tracking vers Kanyabayonga;

- L'appui agricole aux IDPs et aux familles d'accueil

- Le monitoring de la situation de protection et la vulgarisation des principes directeurs relatifs aux IDPs

Santé

- Rutshuru : selon l'OMS, 5 centres de santé ont besoin d'approvisionnement d'urgence en médicaments essentiels. Il s'agit de Murambi, Mapendo, Rubare, Katale et Kibututu.

- Zone de Santé de Rutshuru : nécessité d'approvisionner les CDV (centre de dépistage volontaire)

Eau & assainissement

- Rutshuru : problème d'accès à l'eau potable dans plusieurs quartiers de la cité de Kiwanja ; un seul robinet est disponible pour les IDPs autour de la MOB de la MONUC, pas de latrines ni de douches. 4 cas de choléra signalés entre samedi 8 et dimanche 9 dont un décès enregistré le 8 novembre.

Assistance

Vivres

- Fin hier de la distribution de vivres du CICR à 65 000 personnes sur le site de Kibati

Abris

- 2 000 sticks supplémentaires pour les abris ont été délivrés à Kibati. Ces bâtons permettront de construire des maisons pour 333 familles dans le besoin. Le 4ème entrepôt a été terminé tôt le vendredi 7 novembre. Deux autres sont en cours de montage. Au total, ils pourront accueillir 1 200 personnes. Entre temps, le HCR et ses partenaires explorent la possibilité d'acquérir des engins lourds pour élargir Kibati II en vue d'héberger les déplacés. En plus d'autres besoins, quelque 65 000 déplacés sont dans un besoin urgent d'abris.

Watsan

- 113 720 personnes ont pu bénéficier des activités en eau et assainissement d'IRC dans les sites public à Goma et UNICEF/RRM dans les autres sites

NFI

- De source ougandaise, environ 20 réfugiés sont arrivés à Kasheny

- Le cluster protection a décidé de distribuer les biens non alimentaires (principalement des bâches en plastique) après la distribution de vivres dans le courant de la semaine

- IRC a distribué le 9 novembre du bois de chauffe dans le camp où la majorité des civils sont retournés. 9 162 ménages ont déjà pu bénéficier chacun de 25 kg de bois. Cette distribution diminue le risque d'attaque encouru en sortant du camp.

Santé

- L'OMS, l'UNICEF et le Ministère provincial de la santé appuient les activités de vaccination contre la rougeole dans les aires de santé de Shasha.

- 37 cas de choléra dont 21 des enfants de moins de 5 ans avec 4 décès ont été enregistrés dans les zones de santé de Goma, Mweso, Rutshuru, Karisimbi, Kirotshe, Walikale et Birambizo, selon l'OMS

- 1 000 litres de Ringer Lactate, fournis par l'OMS, sont pré positionnés à l'Inspection Provinciale de la Santé à Goma pour prévenir les flambées de cholera parmi les déplacés.

Education

- Le cluster attend encore la réponse du Pooled Fund Board à la requête pour l'accélération du déboursement dans le cadre de la deuxième allocation 2008.

- L'UNICEF et ses partenaires préparent la distribution des kits de « retour à l'école ». L'opération devrait commencer dans la semaine du 17 novembre dans le territoire de Masisi.

Gestion de Camp

- L'enregistrement de nouveaux déplacés est presque terminé à Kibati. L'opération se fait selon les villages d'origine.

Logistique

- Le gouvernement belge a offert 7 vols humanitaires (Force Aérienne Belge) de Kinshasa à Goma à MEMEISA Belgique. L'opération a commencé à raison d'un vol par jour.

- Pour réduire les délais de livraison à la RDC, le PAM est en train de faire le nécessaire pour accélérer le processus pour la fourniture des vivres et du transport dans la région, y compris l'augmentation de la capacité de transport existante des aéroports ou des ports centraux.

Pour plus d'informations, visitez le site humanitaire : http://www.rdc-humanitaire.net

Contacts :

- Christophe Illemassene, Information Manager, OCHA RDC, illemassene@un.org, Tél.: +243 819 889 195

- Ivo Brandau, Chargé d'information OCHA-RDC, brandau@un.org, Tél. : + 243 815 142 956

- Noel Tsekouras, Desk Officer OCHA New York, tsekouras@un.org, Tél.: + 1 917 367 93 67

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.