DR Congo

RD Congo : Rapport de situation humanitaire au Nord Kivu, au 01 novembre 2008

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published
- Accalmie relative continue

- Evaluations des besoins et première assistance en cours

- L'espace humanitaire reste réduit

Contexte et situation sécuritaire

- Accalmie relative, à l'exception des affrontements à Kashuga le 01 novembre, localité située au nord ouest de Mweso (15 km environs) entre le CNDP et PARECO allié aux FDLR.

- Forte présence des éléments FDLR FOCA à Kinyandoni.

Mouvements de populations

- La situation dans les sites de Kibati (1 & 2) reste préoccupante - beaucoup de militaires armés circulent dans les sites en quête de quoi vivre. Les personnes déplacées sont exposées à toute forme d'exactions même si l'on ne décrie pas encore des incidents majeurs.

- Arrivées continues sur Kanyabayonga.

- Des retours se poursuivraient dans le groupement de Bweza, Kisigari et Jomba - aucun chiffre établi pour le moment.

- Une centaine de ménages voulant retourner à Tongo est bloquée à Kalengera par le CNDP à cause de l'insécurité qui règnerait sur le tronçon entre Kalengera et Tongo dans le parc de Virunga. Ces familles passent la nuit au bord de la route sans abris.

- Le quartier Majengo de Goma abriterait un nombre important des personnes déplacées venues de Kibumba et Kibati.

- A Beni, une dizaine de familles déplacées sont arrivées depuis trois jours. La société civile a décidé la mise en place d'un comité de crise pour l'accueil des personnes déplacées.

Accès et espace humanitaires

- Le 01 novembre à Rutshuru, le CNDP a déclaré libre l'accès et promet garantir la libre circulation des personnes dans toutes les contrées sous son contrôle sauf vers les axes où la sécurité n'est de mise.

- Limitation des mouvements des civils vers l'axe Rwindi - Kanyabayonga par CNDP qui argue un motif de prévention contre les abus que commettraient les FARDC en retraite dans la zone.

- Sur l'axe Nyamilima, les militaires de la 6è brigade responsables de tracasseries et exactions contre les civils en guise de représailles.

- Un plaidoyer est en cours en faveur de l'accès au Sud Lubero. OCHA envisage de se rendre à la cité de Lubero pour faire le suivi de la situation sécuritaire sur le terrain.

Répercussions au Sud-Kivu

- Une mission inter-agences de Bukavu s'est rendue à Minova le 31 octobre. La configuration de la population déplacée à Minova n'a pas changé, avec 15 000 familles déplacées, dont 11 000 déplacée depuis la reprise des hostilités en aout. Pas de nouveaux arrivés rapportés suite aux affrontements au Nord-Kivu dans la semaine passée. Les militaires des FARDC, arrivés de Goma avec leurs familles le mercredi, ont quitté la zone le 30 octobre.

Réponse humanitaire et besoins identifiés

Assistance aux personnes déplacées

- A Kibati, poursuite de la distribution de biscuits énergétiques aux enfants par IMC après une brève suspension à cause de la pression des populations. Les lots sont donnés par UNICEF. Poursuite d'approvisionnement en eau sur les sites par Mercy corps, CICR et MSF-F, ainsi que du screening médical et prise en charge des malades identifiés par IMC.

- Suite aux garanties sécuritaires obtenues des groupes armés et des FARDC dans le Sud-Lubero, l'IONG Solidarités a déplacé une équipe RRM en vue de reprendre le water trucking à Kanyabayonga dès le 02 novembre.

- Le CICR planifie une distribution de nourriture pour 15 jours à Kibati et Kaniarutshira le 04 novembre.

Protection

- A Kibati, Save the Children UK a identifié 53 enfants non accompagnés. Le partenaire affirme avoir les provisions nécessaires pour assister ces enfants et faciliter leur réunification.

Coordination

- Réunion des clusters NFIs, Wash, nutrition et santé pour identifier les besoins ressentis suite au dernier événement sécuritaire, apprécier leurs capacités de réponses actuelles, identifier les gaps en vue de formuler leurs demandes en ressources financières supplémentaires. Les résolutions des ces réunions seront communiquées bientôt.

- UNICEF, Merlin et OCHA vont effectuer une mission inter-agence de Goma à Rutshuru le 02 novembre, afin d'évaluer les besoins et préparer une assistance en santé, nourriture et eau et assainissement.

Alerte Précoce

Watsan : Les conditions hygiéniques à Kibati se détériorent, augmentant le risque du choléra.

Santé : Le choléra continue de sévir à Rutshuru, 70 cas ont été rapportés la semaine passée. Les mécanismes de prise en charge étant mis en place, le problème réside plutôt dans la sensibilisation.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.