RD Congo - Programme de Réponse Rapide aux Mouvements de Population: Flash Update RRMP | Janvier 2019 | Crise de Djugu/Ituri

CONTEXTE

La situation sécuritaire dans le territoire de Djugu reste confuse. D’une part, des combats opposant les troupes de la FARDC aux hommes armés non identifiés continuent d’être signalés dans la partie Nord Est du territoire de Djugu couvrant les zones de santé de Linga et Jiba. D’octobre 2018 à ce jour, plus de 50,000 personnes de cette zone ont été contraintes à se déplacer vers les zones de santé de Rethy/Kpandroma et majoritairement de Angumu/Mokambo en territoire de Mahagi. La zone de Linga-Jiba reste difficilement accessible pour les acteurs humanitaires en raison des risques sécuritaires liés à l’activisme des hommes armés non identifiés et de la forte présence des militaires FARDC en opération dans la zone. Depuis le 15/01/2019, les FARDC ont lancées des attaques contre les positions des hommes armés non identifiés dans cette zone particulièrement dans les villages de l’axe Djo/Gbi-Muvaramo situés sur la côte ouest du lac Albert. Ces opérations entrainent des nouveaux déplacements préventifs de population.

D’autre part, les déplacés vivant dans les sites spontanés manifestent leur intention de retourner dans leurs villages de provenance. Outre les conditions de vie difficile dans les sites, ces déplacés estiment que la situation sécuritaire dans leurs villages s’est améliorée. Les zones de santé de Drodro, Fataki, Lita et Mangala ont été identifiées parmi les zones potentielles de retour de ces personnes.

REPONSE AUX BESOINS IDENTIFIES

Du 15/10/2018 au 25/01/2019, 35 186 personnes soit 5 865 ménages ont bénéficiées d’une intervention multisectorielle du RRMP à Mukambo, ZS Angumu, territoire de Mahagi réalisée par le consortium Solidarités International, NRC et Save the Children. L’assistance apportée est composée de :

  • Une foire aux articles ménagers essentiels en faveur de 19 975 personnes (98% des PDI);

  • Une intervention santé avec la mise en place de 2 cliniques mobiles dans les localités de Chawa/Mukambo et Gengere et un appui institutionnel dans 2 centres de santé dans les localités de Uyandu et Ugudo-zi. Au total de 20 461 consultations ont été effectuées et les malades ont eu accès gratuit aux soins de santé de base.

  • Un paquet de réponse en Eau, Hygiène et Assainissement (EHA) lancée avec la mise en place de 13 points de chloration et l’aménagement de 13 sources d’eau pour réduire la pression sur les sources existantes entrainée par la présence de PDI.

  • Un paquet de réponse éducation ayant facilité la réinsertion scolaire de 8 522 enfants dans 34 écoles dont 60% sont des enfants déplacés.

  • En collaboration avec le Programme Alimentaire Mondial (PAM) et son partenaire de mise en œuvre (Caritas Bunia), les mêmes bénéficiaires ont reçu un paquet complémentaire d’assistance en vivres à travers des distributions des rations sèches organisées en novembre et décembre 2018

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.