DR Congo

RD Congo : OCHA appelle au respect des principes humanitaires

Source
Posted
Originally published
Kinshasa, le 6 juin 2007 - « Je vous réitère l'invitation, à vous qui jouez un rôle central dans vos communautés, qui entretenez des rapports étroits et privilégiés avec tous leurs membres, qui bénéficiez de leur confiance, à continuer vos engagements en faveur du respect de l'espace humanitaire et de renforcer votre participation aux mécanismes destinés à améliorer les conditions de vie de tous les congolais et congolaises. » Cet appel a été lancé le mardi 5 juin 2007 par M. Andew Wyllie, représentant ad intérim du Bureau de Coordination des Affaires Humanitaires des Nations Unies (OCHA) à la tribune de la Conférence des Leaders des Eglises, Confessions Religieuses et des Organisations sur la Paix, la Sécurité et le Développement dans les Pays de la Région des Grands Lacs.

Ces assises qui se sont tenues du 4 au 6 juin 2007 à Bukavu, avaient pour objectif de réfléchir sur les questions relatives au rapatriement des groupes armés et des réfugiés ainsi que sur les violences sexuelles et autres atrocités subies par la population civile dans la région des Grands Lacs.

Au regard de l'évolution de la situation humanitaire et sécuritaire dans les deux provinces du Kivu, le représentant d'OCHA a tenu à rappeler, à toutes les parties aux conflits actuels, les principes humanitaires. Il a souligné que l'assistance doit faire preuve d'humanité, de neutralité, d'indépendance, d'impartialité et surtout être fournie uniquement en fonction des besoins. Il a également insisté sur la responsabilité de tous les acteurs dans la protection des populations civiles, prises au piège des conflits. Dans ce contexte, il a rappelé l'importance du dialogue entre les acteurs humanitaires, les autorités provinciales et locales ainsi que les différentes parties.

Le représentant d'OCHA a, par ailleurs, condamné le non-respect de l'espace humanitaire. L'accès aux populations vulnérables, particulièrement les populations déplacées dans les zones reculées, a-t-il dit, est, ces derniers mois, entravé par l'insécurité grandissante du fait de la présence de divers groupes armés et des opérations militaires en cours.

M. Wyllie a applaudi les efforts des églises en matière d'assistance aux populations vulnérables et a souhaité les voir accentuer encore plus leur rôle dans le plaidoyer que les agences humanitaires mènent auprès de toutes les parties aux conflits.

La conférence de Bukavu a réuni des représentants des églises du Burundi, de l'Ouganda, de la RDC, du Rwanda, du Kenya, de la Tanzanie et des associations d'églises ainsi que le Représentant Spécial Adjoint du Secrétaire Général des Nations Unies, M. Ross Mountain, et le Représentant du Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR), M. Eusèbe Hounsokou.

Pour plus d'information, prière de contacter M. Christophe Illemassene, Chargé de l'Information Publique et du Plaidoyer - Bureau de Coordination des Affaires Humanitaires (OCHA) / illemassene@un.org / Tél. +243 (0) 819 889 195

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.