DR Congo

RD Congo : Note d’informations humanitaires pour les provinces du Sud-Kivu & Maniema 16 août 2022

Attachments

Ce rapport a été produit par OCHA en collaboration avec les partenaires humanitaires. Il est publié par OCHA et couvre la période du 16 juillet au 16 août 2022.

FAITS SAILLANTS

• Plus de 21 500 personnes déplacées suite aux nouveaux affrontements dans le territoire de Mwenga

• Plus de 120 000 personnes visées par une assistance médicale dans les zones de santé de Fizi et Ruzizi

APERCU DE LA SITUATION HUMANITAIRE

Province du Sud-Kivu Territoire de Mwenga

Des affrontements entre des groupes armés dans plusieurs villages de la Zone de santé d’Itombwe dans les HautsPlateaux de Mwenga, entre le 3 et le 5 août, ont poussé près de 21 500 personnes au déplacement, selon les autorités sanitaires. Dans cette région, les civils sont fréquemment exposés aux violences des groupes armés actifs dans le territoire de Mwenga.

Territoire de Fizi

Plus de 30 000 personnes déplacées, qui avaient fui les violences armées entre mars et juillet dans les Hauts et Moyens-Plateaux d’Uvira, ont besoin d’une assistance humanitaire urgente, notamment en abris, nourriture, soins de santé, eau potable, hygiène, entre autres. Selon une récente mission d’évaluation conduite par OCHA du 26 juillet au 4 août 2022, ces personnes ont été accueillies dans les localités de la Zone de santé de Nundu.
Des acteurs humanitaires, les autorités locales et des membres de la société civile de la région de Baraka- Fizi- se sont rendus, le 28 juillet, à Bikobokobo afin de rencontrer les personnes affectées par les violences et discuter de leurs préoccupations. Plus de 7 300 personnes déplacées et retournées y vivent dans des conditions précaires. Elles ont urgemment besoin de la nourriture, des soins de santé, ainsi que des abris. L’UNICEF, à travers son partenaire Norwegian Church Aid (NCA) leur fournit de l’eau et des services d’hygiène et assainissement, alors que l’ONG Action Aid offre une assistance en éducation et protection d’urgence.

Province du Maniema

Territoire de Kabambare

Environ 15 000 personnes déplacées sont confrontées à des besoins en abris, eau potable, santé, nutrition, protection, éducation, sécurité alimentaire dans la commune de Salamabila, selon les autorités locales. Ces personnes avaient fui entre avril et juillet 2022 les localités situées dans les zones de santé de Salamabila et Kalole, en proie aux affrontements armés. Aucune assistance ne leur a été fournie à cause d’une faible capacité opérationnelle des partenaires humanitaire ainsi que des contraintes d’accès physique.
Près de 24 500 personnes déplacées vivent dans des conditions précaires dans la Zone de santé de Kabambare. Elles avaient fui les affrontements entre des groupes armés en avril dernier dans plusieurs villages de Kabambare. L’insécurité dans les milieux de provenance continue d’entraîner un afflux de personnes dans de nombreuses aires de santé dont Ndandalukala, Fimbo Nyingi, Sombe, et dans le territoire de Nyunzu dans la province voisine du Tanganyika

Disclaimer

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.