DR Congo

RD Congo : Note d’informations humanitaires pour les provinces du Sud-Kivu & Maniema 15 juin 2022

Attachments

FAITS SAILLANTS

• Des civils, travailleurs humanitaires et structures sanitaires pris pour cible

APERÇU DE LA SITUATION

Attaques contre les civils et les structures sanitaires dans le territoire de Fizi

Des bandes armées continuent de prendre pour cible les acteurs humanitaires dans le territoire de Fizi. Le 9 juin, des hommes armés ont tendu une embuscade à une organisation humanitaire sur la route reliant Kilembwe à Maindombe, emportant plusieurs biens de valeur. Au moins trois attaques contre les travailleurs humanitaires ont été rapportées dans la Zone de santé de KimbiLulenge depuis mai. Des hommes armés ont fait incursion, le 13 juin dans une structure de santé à Baraka dans le territoire de Fizi, emportant un lot important de médicaments. Face à la recrudescence d’attaques contre les civils, les autorités locales et les acteurs humanitaires entendent renforcer la sensibilisation des communautés sur les principes humanitaires et le fonctionnement de l’action humanitaire afin d’assurer l’accès et l’acceptance.

Dans le territoire de Shabunda, des hommes armés ont mené des actions de représailles sur les civils, les accusant de complicité avec l’armée congolaise. Des incursions, des cas de viols, tortures, vols, pillages, ont été signalés dans plusieurs villages et carrés miniers.

Ces abus ont poussé de nombreuses personnes à se déplacer, le 11 juin, vers les localités voisines et la brousse.
Face à ces exactions, les autorités locales sollicitent la sécurisation de cette zone. OCHA a plaidé auprès des autorités militaires à Shabunda pour la protection des civils de Bamuguba-Sud exposés à des attaques récurrentes des groupes armés.

La persistance des violences a également entraîné plus de 8 380 personnes à se déplacer dans le territoire de Kalehe, fuyant les opérations militaires contre les groupes armés lancées en mai dernier dans les territoires de Kabare et Shabunda. Environ 4 700 autres personnes déplacées ont fui vers territoire de Kalehe, à la suite des affrontements, survenus du 29 au 31 mai, entre l’armée congolaise et des groupes armés dans le Nord Kivu et Ziralo (territoire de Kalehe), selon des sources humanitaires. Ces récentes vagues s’ajoutent à celle du mois d’avril dernier, estimée à plus de 2 585 personnes, en provenance du Nord-Kivu. Aucune évaluation de besoin ni d’assistance n’est organisée à ce jour. Plus de 4 000 autres personnes déplacées, qui ont fui des affrontements entre des groupes armés dans les Hauts Plateaux de Fizi depuis le mois de mai dernier, vivent dans des conditions précaires dans plusieurs villages de la Zone de santé de Kimbi Lulenge dans le territoire de Fizi.

Disclaimer

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.