DR Congo

RD Congo : Note d’informations humanitaires pour la province du Nord-Kivu, 7 septembre 2021

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Ce rapport a été produit par OCHA en collaboration avec les partenaires humanitaires et couvre la période du 16 au 31 août 2021.

FAITS SAILLANTS

  • Nouvelles attaques à Beni : au moins 75 personnes tuées au mois d’août

  • Plus de 25 000 personnes déplacées dans le Territoire de Masisi

  • Plus de 21 700 personnes déplacées ont besoin d’assistance humanitaire dans le Territoire de Lubero

APERÇU DE LA SITUATION

Nouvelles attaques à Beni : au moins 75 personnes tuées depuis début août

Les civils continuent d’être tués et déplacés à la suite des violences armées dans le Territoire de Beni. La Zone de Santé de Vuhuvi, jusqu’ici épargnée, a été touchée pour la première fois par une attaque des présumés ADF le 20 août dernier. Au moins 10 civils ont perdu la vie et une cinquantaine de maisons incendiées au cours de cette attaque, occasionnant le déplacement d’une partie de la population vers les localité de Bulambo-Isale et la ville de Butembo.

Selon la société civile locale. Au moins 75 civils ont été tués au cours d’incursions armés dans les Zones de Santé d’Oicha, Kalunguta, Vuhovi, et Kamango en août.

Par ailleurs, dans le village de Kekelibo, situé à 3 km au nord-ouest de la commune rurale d’Oicha, environ 1 000 ménages de ce village, ainsi que de certains quartiers voisins ont été contraints au déplacement vers Oicha centre, suite aux attaques armées du 25 août 2021.

Une fois évaluées, ces statiques de personnes nouvellement déplacées s’ajouteront ainsi aux plus de 710 000 personnes actuellement déplacées dans le Territoire de Beni.

De nouveaux ménages déplacés arrivent dans la Zone de Santé de Masisi

Plus de 25 150 personnes déplacées ont été accueillies dans le groupement Ufamandu I. Selon les autorités locales, ces mouvements qui ont commencé timidement depuis un mois se sont accélérés le 15 août à cause des violences armées opposant l’armée congolaise à un groupe armé. Dans les localités d’accueil (Remeka, Kishandja, Buuli, Miano, Kamuombe, Burora, Ngundu et Kashovu), la hausse du nombre de déplacés entraine une détérioration extrême de la situation humanitaire.

Des violences armées dans le Territoire de Masisi ont poussé plus de 79 540 personnes au déplacement entre juin et juillet 2021. Cela ramène ainsi à environ 309 000, le nombre des personnes déplacées à Masisi au 31 juillet 2021.

Retour de personnes déplacées dans le Territoire de Rutshuru

Environ 5 880 personnes sont retournées dans leurs localités d’origine dans la chefferie de Bwito. Ces mouvements de retour sont observés dans les localités de Lusogha, Birundule et Iyobora du groupement de Kanyabayonga à Bwito depuis fin juillet 2021. Cette dynamique de retour fait suite à l’amélioration de la situation de sécurité dans les milieux d’origine, où des conflits intercommunautaires avaient poussé les populations au déplacement vers le sud de Lubero en 2018 et 2019. Des acteurs humanitaires envisagent de mener une évaluation rapide multisectorielle dans les quatre localités de retour, afin de mieux identifier les besoins multisectoriels de ces retournés.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.