DR Congo

RD Congo : Note d’information humanitaire - Epidémie de la maladie à virus Ebola en Equateur 6 octobre 2020, rapport #99

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published

Attachments

CHIFFRES ET FAITS MARQUANTS

• Deux zones de santé à suivre pour les cas-contacts

• Besoin de former les prestataires en Prévention et Contrôle des Infections (PCI) à Ingende

APERCU DE LA SITUATION

Lors de la cérémonie de clôture de l’atelier sur la revue du plan opérationnel de la MVE et de la COVID-19, le Professeur Jean-Jacques Muyembe, Coordonnateur Technique de la Riposte, a observé qu’à la date du 05 octobre 2020, seules les zones de santé de Makanza et Lotumbe n’ont pas encore franchi le seuil des 21 jours sans cas suspects ou contacts. La zone de santé de Bikoro est la dernière zone à avoir franchi ce cap des 21 jours. Pour rappel, la MVE a touché 13 des 18 zones de santé que compte l’Equateur.

L’atelier, qui portait notamment sur l’interruption de la transmission de la MVE et le contrôle de la circulation de la COVID-19 dans la province a permis d’identifier les différents défis qui ont affecté le déroulement de la riposte. Il a ainsi abouti à la réalisation d’un nouveau plan opérationnel qui s’étend sur trois mois.

Logistique et Sécurité L’hélicoptère du service aérien humanitaire des Nations Unies (UNHAS) a organisé un premier vol de reconnaissance dans la zone de santé d’Ingende le 06 octobre 2020. L’intégration du site d’Ingende dans le vol régulier de l’hélicoptère dans le cadre de l’appui logistique aux activités de la riposte à la MVE en Equateur, facilitera le déploiement des équipes et le frêt en provenance de Mbandaka. L’Administrateur du territoire d’Ingende, les responsables de la Direction Générale des Migrations ainsi que la Police Nationale Congolaise se sont déployés au site d’atterrissage pour s’assurer de la sécurisation du site.

Eau, Hygiène et Assainissement/PCI

Il subsiste des manques à combler, précisément dans la formation des prestataires en PCI ainsi que dans la dotation en kits PCI de certaines formations sanitaires de la zone de santé d’Ingende. Il en est de même dans les structures sanitaires dont les infrastructures sont souvent délabrées. Lors de la réunion des partenaires à Ingende, les participants ont recommandé à l’OMS ainsi qu’à l’UNICEF d’envisager le lancement de ces activités qui restent dans le paquet des activités PCI pendant la riposte à la MVE. Pour rappel, l’OMS s’occupe de PCI dans les formations sanitaires tandis que l’UNICEF s’occupe de PCI dans la communauté ainsi que de la dotation en kits de lavage des mains dans les formations sanitaires.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.