DR Congo

RD Congo : Note d’information humanitaire - Epidémie de la maladie à virus Ebola en Equateur - 1 septembre 2020, rapport #68

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published

Attachments

CHIFFRES ET FAITS MARQUANTS

• Une réponse nutritionnelle est essentielle pour soutenir la riposte contre Ebola
• Investigation en cours sur les décès d’animaux

STATISTIQUES DEPUIS LE DEBUT DE L’EPIDEMIE

109 cas rapportés dont 103 confirmés et 6 probables

36 aires de santé affectées, réparties sur 11 zones de santé

45 guéris

47 décès dont 41 confirmés et 6 probables

25798 personnes vaccinées depuis le début de la riposte

APERCU DE LA SITUATION

L’ONG Alima vient de lancer des activités de prise en charge médicale dans la zone de santé de Lilanga Bobangi. Cette dernière a déjà enregistré quatre cas confirmés d’Ebola.

Une mission inter agence (Coordination générale, OMS, OCHA, UNICEF, IRC) menée le 28 août à Lilangi Bobangi avait relevé un gap important dans la prise en charge médicale. Plusiers centres d’isolement ne répondent pas aux standards requis dans la province de l’Equateur. L’appui des partenaires est nécessaire afin d’assurer une meilleure prise en charge des cas.

La situation nutritionnelle demeure préoccupante dans la province de l’Equateur. Elle est exacerbée par la recrudescence des épidémies de la rougeole, la Paralysie Flasque Aigue (PFA), la COVID-19 ainsi que la résurgence de la maladie à virus Ebola (MVE). Les zones de santé de Lilanga Bobangi et Bikoro sont les plus touchées. Rappelons que plusieurs enfants de moins de cinq ans sont également affectés par la MVE. Une réponse nutritionnelle est essentielle pour soutenir la riposte contre le virus Ebola. Depuis le début de l’épidémie, quelques partenaires (UNICEF, ACF, PRONANUT, OMS) apportent une réponse nutritionnelle aux enfants malnutris dans les zones de santé et également des suppléments alimentaires et des vivres dans les centres d’isolement (CI), les centres de transit (CT) ainsi que dans les centres de traitement Ebola (CTE) notamment à Bikoro, Lotumbe et Bolomba.

Une équipe mixte (FAO, Ministère Pêche et Elevage) est arrivée le 30 août 2020 dans la Province de l'Equateur. Elle vient investiguer les alertes relatives aux décès d’animaux présentant des saignements. Le prélèvement des échantillons est en cours dans les zones de santé de Mbandaka et Bomongo.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.