RD Congo : Note d’information du 30 août 2017

Kasaï : augmentation continue des financements

L’agence de développement du gouvernement américain, USAID, a annoncé un financement de plus de 8 millions dollars US pour la réponse au Kasaï, un montant qui porte désormais à 26,1 millions de dollars américains, soit 40% des 64,5 millions de dollars requis dans l’Appel Eclair lancé en avril dernier. Cette annonce de financement est parmi les derniers en date d’une série de promesses de financements faites ces dernières semaines. Bien qu’a annoncé, le décaissement n’est pas encore effectif. Selon le 12ème rapport sur la situation humanitaire dans la région publiée hier mardi par OCHA, l’Equipe Humanitaire Pays se dit consciente des défis concernant la rapidité de l’assistance en faveur des vulnérables du Kasaï. Ayant constaté le temps pris pour apporter la réponse, l’équipe humanitaire a notamment souligné la nécessité de mener une réflexion sur le pré-positionnement, ainsi que la flexibilité et la vitesse de décaissement des financements. C’est dans cette optique qu’une demande d’allocation est en cours auprès du Fonds central d’intervention d’urgence (CERF) sous le volet « réponse rapide », et la région des Kasaï a été identifiée parmi les urgences prioritaires à cibler dans les projets qui seront bientôt soumis par les agences des Nations Unies.

A la veille de la rentrée scolaire, la situation s’annonce très critiques pour les centaines de milliers de déplacés du Kasaï, particulièrement pour les enfants. Les besoins humanitaires en éducation sont urgents, alors que 400 écoles ont été attaquées depuis le début de la crise, dont au moins 260 détruites. La saison des pluies pourrait exposer les personnes déplacées aux intempéries et risques de maladies hydriques, et limiter l’accès humanitaire physique dans certaines zones, en raison du mauvais état des routes.

Les acteurs humanitaires sont aussi regardant sur le Kwilu où plus de 2 000 personnes sont arrivées du Kasaï voisin, portant à 9 le nombre des provinces affectées par la crise humanitaire du Kasaï.

Les acteurs humanitaires de l’Ituri mettent sur pied un plan de réponse

La communauté humanitaire provinciale a validé hier Mardi 29 Août 2017 le plan de réponse proposé par OCHA en faveur des sinistrés de l’éboulement de terrains survenu dans la localité de Tara (territoire de Djugu) . Selon les chiffres de planning retenus, les 57 rescapés et les 280 orphelins seront considérés comme des ménages pour étendre l’assistance aux familles d’accueil. Les acteurs humanitaires attendent le rapport d’évaluation menée par la Caritas dans la zone qui servira de données chiffrées dans la réponse prévue. Le PAM planifie de distribuer les vivres à travers son partenaire AJEDEC (Association des Jeunes pour le Développement Communautaire). L’Unicef compte également distribuer les kits scolaires et non vivres à travers un de ses partenaires. Une réunion ad hoc se tiendra demain jeudi pour harmoniser et coordonner les modalités pratiques pour les interventions prévues. Entre temps, la Croix-Rouge locale a finalisé la désinfection de la zone, commencée le 25 août.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:

To learn more about OCHA's activities, please visit http://unocha.org/.