DR Congo

RD Congo : Nord-Kivu - point de la situation sécuritaire et humanitaire au 08 novembre 2008

Source
Posted
Originally published
Origin
View original
I. VOLET SECURITAIRE

1. Drapeaux en berne aujourd'hui à Goma et partout dans le Nord-Kivu à la suite d'une décision de l'autorité provinciale pour marquer la désapprobation de la population face à la guerre dans la Province ; les écoliers ont été renvoyés à la maison mais la journée n'est pas chômée et payée ;

2. Le calme règne ce matin dans la localité de Kibati, située à une dizaine de kilomètres de Goma, après les échanges des tirs qui ont opposé hier les FARDC aux éléments rebelles du CNDP ; des patrouilles des casques bleus de la Monuc sont en cours pour tenter d'en savoir davantage sur l'auteur de l'initiative des hostilités ; selon un premier récit des faits disponible, des éléments du CNDP avaient tiré vers 11H30(heure locale) sur un hélicoptère de la Monuc semant la panique dans le camp des déplacés de Kibati dont la vague de la population s'était aussitôt dirigée vers Ngangi,rapporte caritasdev.cd.

Ce qui avait également entraîné un mouvement des FARDC vers Kibati occasionnant des échanges des coups de feu entre l'armée nationale et les éléments du CNDP ; et autour de 14h30(heure locale), le CNDP s'était rapproché des positions des FARDC avec retentissement de nouveaux tirs nourris ; devant cette situation, OCHA avait recommandé aux agences des Nations unies et ONG de se regrouper pour une éventuelle évacuation ; enfin de compte, l'incident d'hier a pu être géré par le commandement militaire des FARDC ; et actuellement, la Monuc s'emploie à éloigner les positions des FARDC et CNDP pour prévenir de nouveaux accrochages.

3. Les habitants de Goma sont sur leurs gardes encore ce matin après les échanges des tirs nourris hier à Kibati( située à près de 10 km de Goma) entre les FARDC et le CNDP ; la situation avait créée plusieurs fois dans la journée une panique réduisant les activités au strict minimum; on signale aussi qu'il y a eu un mort parmi les casques bleus sénégalais qui patrouillaient hier au quartier Birere près de l'aéroport de Goma lorsqu'ils ont croisé un autre groupe et que des échanges des tirs s'en sont suivi ; de même, au quartier Mabanga toujours à Goma, un sujet congolais a été abattu dans sa résidence par des hommes en armes non autrement identifiés qui venaient de le dépouiller ;

4. Des accrochages armés entre les combattants mai-mai du PARECO ont été signalés hier à Masisi-centre ; à l'origine, le refus d'un groupe des combattants du Pareco de rejoindre Katale comme le demandait leur hiérarchie alors qu'ils étaient établis à Buabo et qu'un deuxième groupe avait pourtant obtempéré aux mêmes ordres ; à la suite de cette situation, l'autorité administrative locale a décidé du déploiement des FARDC à Buabo ;

5. Un calme précaire règne à Kinyandoni après la grosse frayeur observée en fin de soirée la veille ;

6. Une diminution des effectifs des FARDC est observée au sud-Lubero, ils se seraient redéployés vers Rwindi et Vitshumbi en territoire de Rutshuru ;

7. L'ONU a démenti la présence des troupes angolaises ou d'autres nationalités qui combattraient aux côtés des FARDC au Nord-Kivu, comme l'indiquaient certaines sources ; le démenti émane du Sous-secrétaire général de l'ONU pour les opérations de maintien de la paix, Edmond MULLET ;

II. VOLET HUMANITAIRE:

A. Situation

8. Conséquences des affrontements d'hier à Kibati, un camion des vivres du Programme Alimentaire Mondial a été pillé aux trois quarts avant d'être sécurisé par les FARDC ;

9. Autres conséquences de la même situation, la distribution des vivres aux déplacés et la campagne de vaccination ont été suspendues sur Kibati aujourd'hui ;

10. Timide reprise des activités dans la cité de Kiwanja mais la plupart des habitants préfère encore se réfugier à la paroisse de Rutshuru et l'hôpital de la place ;

B. Actions

11. La Monuc confirme les violations graves des droits de l'homme et du droit international humanitaire commises contre les civils à Kiwanja par les éléments du CNDP entre le 04 et le 06 novembre 2008 ; la mission préliminaire d'établissement des faits dépêchée sur le terrain le vendredi 07 novembre 2008 n'a pas pu indiquer avec certitude le nombre exact des morts victimes des atrocités mais a visité 11 sites de tombes qui contiendraient, selon les témoins, 26 corps des combattants et des civils; l'équipe de la Monuc a aussi reçu des rapports crédibles de morts d'un important nombre des civils survenus au cours et au lendemain des combats ; des témoins ont décrit des incidents au cours desquels des civils ont perdu la vie, tant le 04 novembre 2008, lorsque les combattants mai-mai du PARECO ont tenté de reprendre le contrôle de la localité de Kiwanja aux mains des éléments du CNDP de Laurent NKUNDA et au cours de la contre-offensive du CNDP qui a entraîné le retrait des éléments du PARECO, le 05 novembre 2008 ; la mission onusienne a également reçu des rapports crédibles selon lesquels, juste après que les mai-mai aient abandonné Kiwanja aux mains du CNDP le 05 novembre 2008, des civils auraient été ciblés dans des attaques des représailles ; des enquêtes plus approfondies sont envisagées dans les prochains jours par la Monuc ;

VOLET POLITIQUE ET DIPLOMATIQUE

12. Le sommet international de haut niveau sur la crise sécuritaire et humanitaire à l'Est de la République Démocratique du Congo qui s'est déroulé vendredi 07 novembre 2008 à Nairobi au Kenya a notamment abouti à un nouvel appel en faveur d'un cessez-le-feu immédiat, la décision de respecter tous les accords signés ( communiqué conjoint de Nairobi et acte d'engagement de Goma), l'appel pour l'ouverture d'un corridor humanitaire, l'établissement de la liste des groupes armés ainsi qu'à l'appel pour le renforcement du mandat et des moyens de la Monuc ; un travail est prévu avec les commandants de ces groupes armés pour le respect de toutes les résolutions déjà prises ; le gouvernement congolais a élaboré une stratégie de sortie de la crise actuelle qui constitue en réalité une liste des actions à mener pour accélérer le désarmement des groupes armés et le général John NUMBI, l'inspecteur général de la Police nationale congolaise, a été chargée du suivi de ce programme d'action ; ce sommet avait réuni les Présidents de la République Démocratique du Congo, Joseph KABILA et du Rwanda, Paul KAGAME ; les discussions se sont déroulées en présence du Secrétaire général des Nations unies, BAN KI MOON, et de 7 autres Chefs d'Etat africains;

13. Après Goma au Nord-Kivu, Bukavu au Sud-Kivu, Kindu au Maniema, le Premier ministre congolais, Adolphe MUZITO, est arrivé vendredi soir à Kisangani dans la Province Orientale, dernière étape de sa visite dans quatre provinces de la RDC ; il est à la recherche d'une issue à la crise à l'Est et au Nord-Est de la République Démocratique du Congo ; il a ainsi réaffirmé la disponibilité de son gouvernement à dialoguer avec tous les groupes armés de la région, y compris le CNDP de Laurent Nkunda, mais uniquement dans le cadre du programme Amani convenu avec tous lors la signature de l'Accord de paix de Goma ; par ailleurs, il n'a exclu aucune voie à laquelle le Gouvernement congolais pourrait recourir pour mettre fin à la crise ;