RD Congo - Nord-Kivu: Note d’informations humanitaires du 29/11/2018

Faits saillants

  • 30 000 personnes nouvellement déplacées enregistrées à Oicha (Territoire de Beni)

  • 35 000 personnes reçoivent de l’assistance dans le Territoire de Lubero

Aperçu de la situation

Environ 30 000 personnes, victimes des violences perpétrées par les groupes armés, se sont déplacées depuis début novembre 2018 vers Mamove, Mandumbi, Samboko et Manyama – Beu (Territoire de Beni). Ceci ressort dule Consortium Réponse Rapide aux Mouvements de Population (RRMP). L’équipe RRMP, qui s’est rendue dans les quatre localités de la Zone de santé d’Oicha entre le 14 et le 16 novembre 2018, rapporte une augmentation démographique de 55% exercée par les déplacés sur les communautés autochtones. Cette pression s’étend aussi aux services de base, tels que la santé et l’éducation. Les déplacés expriment aussi des besoins en vivres et articles ménagers essentiels. Cette pression a augmenté également la vulnérabilité des familles hôtes en réduisant leur accès à la nourriture et à un hébergement digne. Victimes de pillages et d’incendie de leurs maisons, ces populations ont perdu beaucoup de leurs biens et articles ménagers essentiels. Malgré les interventions effectuées auparavant dans la zone, aucune organisation s’occupe à présent de l’éducation. L’impossibilité d’aller à l’école expose les enfants au risque de recrutement par les groupes armés et d’exploitation sexuelle.

D’autres mouvements de population ont aussi été rapportés au cours de la semaine. Selon l’ONG AHADI-RD Congo, environ 1 000 nouveaux déplacés sont arrivés depuis le 14 novembre 2018 à Lubero, chef-lieu du territoire homonyme. Ces nouveaux déplacés viennent s’ajouter aux 8 800 déplacés précédemment arrivés dans la zone entre décembre 2017 et mai 2018.

Trois membres de l’équipe de riposte contre la maladie à virus Ebola (MVE) ont été kidnappées le 19 novembre 2018 pendant qu’ils étaient en mission dans le quartier Rwangoma dans la ville de Beni. Les trois victimes sont toujours entre les mains des ravisseurs.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.