RD Congo - Nord-Kivu : Note d’informations humanitaires du 16/08/2018

Faits saillants

• 127 personnes tuées en raison des violences depuis le début de 2018 à Beni • 66 cas de maladie à Virus Ebola dont 42 morts signalés dans les territoires de Beni et Lubero

Aperçu de la situation

C’est depuis le 1 er août 2018 que le Ministre de la Santé a déclaré l’épidémie d’Ebola dans la localité de Mangina, dans la Zone de Santé de Mabalako (Territoire de Beni). Depuis lors, l’OMS et le Ministère de la santé, bénéficiant de l’appui de plusieurs autres acteurs, se sont déployés dans la zone pour riposter à cette épidémie déclarée une semaine seulement après la fin officielle de celle de l’Equateur.
Une campagne de vaccination a été lancée le 8 août par le Ministre dans l’Aire de Santé de Mangina, épicentre de l’épidémie, afin de réduire la propagation de la maladie, qui a déjà touché d’autres zone de santé, telles que Musienene, Masereka, Butembo (Territoire de Lubero) et Mandima (Province de l’Ituri). Selon le rapport de l’OMS du 13 août 2018, 66 cas confirmés dont 42 morts ont été enregistrés à travers les zones affectées (Nord-Kivu et Ituri), depuis le début de l’épidémie. Dans les zones de santé de Beni et Oicha (Territoire de Beni), cette crise de santé publique s’ajoute à une grave crise humanitaire occasionnée par l’insécurité liée aux conflits armés et aux violences. Entre le 2 et le 7 Août 2018, quelque 31 personnes civiles ont été enlevées dont 14 ont été retrouvées mortes dans le Territoire de Beni. Pour l’heure, le sort des 17 autres personnes n’est toujours pas connu. Ces statistiques ramènent déjà à 127 le nombre de personnes tuées depuis le début de cette année.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.