RD Congo - Nord-Kivu : Note d’informations humanitaires du 15/01/2018

Faits saillants

• Près de 35 000 déplacés dans le Territoire du Lubero suite aux tensions intercommunautaires

• Inquiétude sur la contagion de la peste dans le bétail

Aperçu de la situation

En dépit d’une situation d’accalmie à travers l’ensemble du Nord-Kivu, de nouveaux affrontements entre les groupes armés d’une part et les opérations des FARDC d’autres part ont été enregistrés dans les territoires de Rutshuru et Lubero.

Ces combats ont provoqué plusieurs mouvements de population, selon plusieurs organisations non gouvernementales nationales. Plus de 7 200 personnes ont quitté leurs habitations dans le sud du Lubero depuis la mi-décembre, fuyant les affrontements entre groupes armés qui secouent cette partie du Territoire.

Un autre mouvement a également été remarqué au sud du Lubero, suite à l’arrivée d’environ 35 000 personnes entre le 26 décembre 2017 et le 4 janvier 2018 en provenance du nord du Territoire de Rutshuru, où des violences sont quotidiennement enregistrés entre groupes armés, alimentées par les tensions intercommunautaires.

L’inspection provinciale de l’agriculture, pêche et élevage vient de sonner l’alarme sur une épidémie de peste de petits ruminants, qui sévit la province du Nord Kivu depuis octobre 2017. Selon les estimations, 50 000 sur les 500 000 têtes de bétail reconnues dans la province ont été décimés par cette peste entre octobre 2017 et janvier 2018. Le risque de propagation demeure très élevé, selon les spécialistes.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:

To learn more about OCHA's activities, please visit http://unocha.org/.