DR Congo

RD Congo : Manuel d’orientation sur la promotion, la protection et le soutien à l’alimentation du nourrisson et du jeune enfant, dans le contexte de l’épidémie de la maladie à virus EBOLA

Sources
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Chapitre I : INTRODUCTION

I.1. Contexte général de l’épidémie

L’épidémie de maladie à virus Ebola qui touche aujourd’hui la province du Nord Kivu et l’Ituri qui au départ était localisée dans la zone de santé de Mabalako, dans la localité de Mangina, s’est étendue dans 21 zones de santé, avec comme points chauds Beni et Butembo et Lubero.

Cette épidémie vient se greffer sur la situation nutritionnelle précaire de la population des provinces touchées. La prévalence de malnutrition chronique dans la province de Nord Kivu et de l’Ituri est de 52% et 44.5% respectivement. En plus les informations de l’Enquête Démographique et de Santé de 2013-2014 avaient aussi montré des prévalences de malnutrition aigüe globale de 4.5% et 8.5% respectivement. En plus la situation a demeuré. Les évaluations nutritionnelles de 2016 (Enquête SMART, Février 2016 par PRONANUT) ont donné des résultats alarmants surtout en ce qui concerne les femmes. A côté les enfants sont frappés par le retard de croissance (64,7%) à des seuils largement supérieurs à ceux nécessitant des interventions.

L’épidémie de maladie à virus Ebola qui a touché la province du Nord Kivu et Ituri, est sans précédent dans sa sévérité et dans sa cible. Contrairement aux autres épidémies, près de 24% des patients admis aux Centre de traitement d’Ebola (CTE) sont les enfants de moins de 15 ans, parmi lesquels 25.4% ont moins d’une année. En plus, les femmes représentent 62% des cas, parmi celles-ci 230 sont âgées de plus de 15 ans, 18 femmes enceintes et 7 femmes sont allaitantes (Référence : Disease outbreak Update WHO 6/12/2018 (données officielles). Ces enfants se trouvant dans la communauté, aussi bien dans les ménages que dans les orphelinats.

Actuellement les documents d’orientation développés pour la réponse en nutrition (protocole des soins nutritionnels des patients et personnes affectées dans le contexte de maladie a virus Ebola) adressent plutôt les soins nutritionnels dans les Centres de Traitement de Ebola (CTE). Or l’épidémie se féminise et se juvénilise au fur et à mesure de son évolution. Basé sur des orientations quant au volet alimentation du nourrisson et du jeune enfant dans le contexte d’Ebola, un manuel d’orientations pour ce volet au niveau communautaire est développé afin de guider les acteurs communautaires à mieux assurer les soins et conseils en nutrition.

La dynamique communautaire devrait être bien développée pour minimiser le potentiel risque de contamination et de transmission de la maladie, mais aussi il s’avère important de développer une politique de protection, promotion et soutien des pratiques de l’alimentation du nourrisson et du jeune enfant dans le contexte Ebola et d’en assurer la mise en oeuvre.