DR Congo

RD Congo : Le numéro deux de l'ONU encourage la CEI à accorder une plus grande participation aux femmes

Source
Posted
Originally published
Eoin Young / MONUC

Asha-Rose Migiro a rencontré le président de la Commission Electorale Indépendante, Apollinaire Malu Malu, le mardi 24 avril 2007, à qui elle a demandé d'encourager une plus grande participation des femmes dans le processus démocratique congolais.

Le numéro deux des Nations Unies a déclaré durant sa rencontre avec le président de la CEI que «la RDC comme tant d'autres pays africains est constitue majoritairement de femmes mais cela ne se reflète pas» et qu'il «n'y aura pas de démocratie si une grande partie de la population est laissée derrière».

«Je souhaite que vous et les autres membres de la Commission travailliez étroitement avec le gouvernement et la société civile pour avoir un consensus sur la façon dont on peut préparer le terrain pour une plus large participation des femmes comme électeurs et candidates» a-t-elle ajouté.

Asha-Rose Migiro est convaincue que «la situation changera si la société congolaise décide de changer».

Et de préciser «mais il faut aussi mettre en place un cadre légal pour cela. Sachant que l'Assemblée nationale est en train de préparer des lois fondamentales pour le pays, il serait alors opportun de considérer l'aspect de la participation des femmes et de légiférer en ce sens».

Elle a aussi souligné l'importance de l'organisation des prochaines élections locales en ajoutant qu'«il est important de tout mettre en œuvre pour organiser les élections locales, car la démocratie ne sera pas complète si elle n'est pas ressentie par la population à la base. Par conséquent les élections locales donnent une autre chance aux congolais de prendre le control des affaires de l'Etat et de contribuer ainsi au développement de la nation».

Asha-Rose Migiro a aussi fait remarquer que « pour réussir ces élections il est fondamentale de mettre en place les lois nécessaires». «Cela devrait assurer que les procédures soient connues et que le processus soit mis en place pour les élections locales ; j'espère que vous, le gouvernement et les autres parties prenantes, allez travailler ensemble pour aider la population congolaise à réussir des élections libres et crédibles» a-t-elle conclu.

La Vice-Secrétaire général est en déplacement à Brazzaville ce mercredi 25 avril 2007. Elle doit regagner Kinshasa demain pour repartir à New York le même jour.