RD Congo - Haut-Katanga, Haut-Lomami et Lualaba : Note d'informations humanitaires du 12 octobre 2018

Faits saillant

  • Près de 30 000 personnes retournées de Nyunzu peinent à reconstruire leur vie
  • La zone de santé de Kilwa fait face à une flambée de rougeole, depuis le mois de septembre, alors que le choléra réapparait à Kapolowe

Aperçu de la situation

L’élan de retour se poursuit dans le Territoire de Nyunzu (Tanganyika). Une mission d’évaluation de OCHA dans les aires de santé de Kabeya May, Lengwe et Sulumba a identifié près de 30 000 personnes qui ont regagné leurs milieux d’origine entre janvier et août 2018, cinq mois après avoir fui les violences intercommunautaires. L’accalmie sécuritaire observée depuis le début de cette année, dans la partie nord-ouest de Nyunzu ainsi que les mauvaises conditions de vie dans les lieux d’accuiel ont favorisé, en grande partie, ce mouvement de retour.

Ces personnes sont confrontées à de nombreux besoins urgents, notamment les services de base et biens essentiels ainsi que des services de protection. D’importants besoins ont été aussi recensés dans le domaine de l’éducation ; seulement 42 des 79 écoles primaires étaient opérationnelles à la clôture de l’année scolaire 2017-2018. Cette forte perturbation continue d’avoir des répercussions sur l’année scolaire en cours, au cours de laquelle 61 écoles seulement ont ouvert leurs portes. Dans les autres villages, plusieurs écoles avaient été, soit détruites, soit encore occupées par les personnes déplacées ou retournées laissant des milliers d’enfants en dehors du système scolaire.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.