DR Congo

RD Congo : Guerre de l'Est - « Les gouvernements congolais et rwandais doivent faire pression sur le CNDP »

Source
Posted
Originally published
Origin
View original
RDC | 31 Octobre 2008 à 09:33:13

Les gouvernements congolais et rwandais doivent travailler ensemble pour faire pression sur le CNDP, afin d'arrêter sa progression. Cette pression devrait aussi s'appliquer sur les FARDC, pour arrêter les pillages et les exactions sur les civils. Déclaration, jeudi à Kinshasa, de la sous-secrétaire d'Etat américaine chargée des affaires africaines. Jendayi Frazer est en mission à Kinshasa depuis ce jeudi. Sa Visite de travail intervient après des combats intenses ayant amené le CNDP de Laurent Nkunda aux portes de Goma, rapporte radiookapi.net

D'autre part, La secrétaire d'Etat américaine, Condoleezza Rice, a téléphoné au président rwandais Paul Kagame pour discuter avec lui de la situation dans l'est de la République Démocratique du Congo (RDC), a indiqué hier jeudi un porte-parole du département d'Etat, Robert Wood.

Selon Robert Wood, « elle a appelé jeudi le président Kagame du Rwanda et le ministre belge des Affaires étrangères » Karel de Gucht. Mme Rice a également contacté le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon.

A propos toujours de l'Est, Londres n'écarte pas la possibilité d'envoyer une mission militaire européenne en République démocratique du Congo, mais estime qu'il est encore "trop tôt" pour envisager cette éventualité, a déclaré jeudi le secrétaire d'Etat britannique aux Affaires étrangères.

Le ministre français des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, a quant a lui évoqué "une assistance aux populations civiles", sous la forme d'un contingent de 400 à 1.500 militaires, qui apporteraient à la Monuc un soutien "technique et humanitaire".

Du cote de la rébellion, Laurent Nkunda, a jugé jeudi inutile l'envoi d'une force européenne dans l'est de la République démocratique du Congo, mais "si c'est pour appuyer la paix, alors ils sont les bienvenus", a-t-il déclaré dans un entretien accordé à la Radio-Télévision Belge (RTBF).

"S'ils viennent pour appuyer la paix, ils sont les bienvenus. Mais s'ils viennent pour pérenniser la présence des FDLR (les rebelles hutus rwandais), nous serons intraitables", a-t-il averti.

Radio Okapi
Copyright Radio Okapi