DR Congo

RD Congo : Face aux graves conséquences des conflits au Nord Kivu, le CICR vient en aide aux populations déplacées

Source
Posted
Originally published
Suite à la recrudescence des combats et des tensions enregistrée ces derniers mois dans plusieurs régions du Nord Kivu, dans l'est de la République démocratique du Congo, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) va entamer, ces prochains jours, une action d'assistance en faveur de quelque 2 000 à 2 500 familles (rentrées chez elles ou déplacées) dans le village de Kalembe.

Le CICR est particulièrement préoccupé par les exactions commises par divers groupes armés à l'encontre de civils, dont des femmes et des enfants. En effet, des viols, des pillages et des destructions de biens de caractère civil sont fréquemment rapportés, et ils constituent des violations graves des règles fondamentales du droit international humanitaire (DIH). Ces violations ont des conséquences parfois désastreuses pour la population, notamment le déplacement massif de personnes à l'intérieur de leur propre pays.

En raison de ces déplacements et de la perte de ressources qu'ils entraînent, la situation de certaines communautés locales ou déplacées est devenue encore plus précaire - notamment celle du village de Kalembe, territoire de Masisi, qui se trouve sur un axe où des affrontements entre groupes armés ont eu lieu à plusieurs reprises. La plupart des habitants de Kalembe avaient dû fuir pour trouver refuge dans des localités situées à une vingtaine de kilomètres de là, mais jugées plus sûres.

Une récente accalmie dans la zone a permis à certains habitants de Kalembe de rentrer, mais la plupart d'entre eux n'ont plus les moyens de reconstruire leur maison ou de cultiver leurs champs. C'est pourquoi le CICR a décidé d'intervenir pour les aider à prendre un nouveau départ. Du 6 au 8 juin, il distribuera des biens de première nécessité tels que houes, ustensiles de cuisine, semences et pagnes.

Par ailleurs, le CICR entretient un dialogue constant avec toutes les parties au conflit afin de leur rappeler leurs obligations au regard du DIH et de tenter de faire cesser les violations constatées. De plus, ses délégués sensibilisent les porteurs d'armes, réguliers ou non, aux règles fondamentales du DIH, avec comme message clef l'obligation absolue d'épargner les civils, de respecter leur intégrité physique et les biens indispensables à leur survie.

Afin de pallier le manque de médicaments et de soins adéquats, le CICR soutient également 11 structures médicales du Nord Kivu, dont 5 hôpitaux. Certains de ces hôpitaux ont reçu des kits pour soigner les blessés de guerre et bénéficient des recommandations pratiques d'un chirurgien du CICR qui vient les soutenir de façon ponctuelle.

Informations complémentaires:

Anna SCHAAF, CICR Genève, tel: +41 22 730 2271, ou +41 79 217 3217

Danielle LARRABEE, déléguée communication, CICR Goma, tel : (243) 81 036 68 12

Wolde-Gabriel SAUGERON, coordinateur communication, CICR Kinshasa, tel : (243) 81 700 85 36

Site Web du CICR: www.icrc.org