DR Congo

RD Congo : Des massacres de civils signalés au Nord-Kivu

Source
Posted
Originally published
Origin
View original
Une équipe de l'ONU a obtenu des informations crédibles sur des massacres de civils commis la semaine dernière par des groupes armés au Nord-Kivu, dans l'Est de la République démocratique du Congo (RDC), où les combats se poursuivaient par intermittence ces derniers jours, a déclaré lundi la porte-parole du Secrétaire général, Michèle Montas.

Une équipe multidisciplinaire de la Mission de l'Organisation des Nations Unies en République démocratique du Congo (MONUC) a été envoyée dans le village de Kiwanja, près de la ville de Rutshuru, pour enquêter sur des informations concernant des massacres de civils, a précisé Mme Montas lors de son point de presse quotidien, au siège de l'ONU, à New York

L'équipe a obtenu des informations crédibles sur des civils pris pour cible et sur l'assassinat d'un grand nombre de personnes, même si un chiffre précis n'est pas encore disponible, a-t-elle ajouté. L'équipe a visité 11 fosses dont des témoins ont dit qu'elles contenaient 26 corps de combattants et de civils.

Ces massacres ont eu lieu lors des combats des 4 et 6 novembre entre le mouvement des Patriotes résistants du Congo (PARECO) et les rebelles de Laurent Nkunda, chef du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP).

Les meurtres de civils par des groupes armés sont une violation des droits de l'homme et du droit humanitaire international et « constituent des crimes de guerre », a déclaré samedi le représentant spécial du Secrétaire général pour la RDC, Alan Doss.

Selon la MONUC, les combats au Nord-Kivu ont continué par intermittence ce week-end et lundi. La Mission a en conséquence limité les déplacements du personnel des Nations Unies.

Parallèlement, sur le front humanitaire les mouvements de personnes déplacées se poursuivent autour des bâtiments des Nations Unies, à raison de 600 nouvelles arrivées lundi.

Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) a aussi indiqué que 15.000 Congolais fuyant les violences avaient été enregistrés en Ouganda.

Pour sa part, le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) a reçu dimanche à Goma, la capitale provinciale du Nord-Kivu, 29 tonnes de fournitures d'urgence, qui devraient permettre d'assister 100.000 personnes déplacées au cours des dix derniers jours.

Les distributions alimentaires dans les camps de Kibati, au nord de Goma, qui avaient été interrompues à cause des combats le 7 novembre ont repris ce week-end, a précisé la porte-parole.

Par ailleurs, toujours à Kibati, le Programme alimentaire mondial (PAM) et la Croix-Rouge ont livré de la nourriture pour 65.000 personnes. Du matériel nécessaire à la construction d'abris pour 333 familles - 1.200 personnes - ont été livrés mais cela reste insuffisant.